d-cla_avant_match_1950x650

Les déclarations avant Toulon / Castres

Voici le principales déclarations toulonnaises et castraises avant le match de barrage qui va opposer les deux formations ce vendredi 19 mai à 21h au stade Mayol :

Richard Cockerill, manager du RCT : « Nous abordons ce match comme un match normal. Il était interdit de perdre les 4 derniers matchs et il est interdit de perdre celui-là. Castres est une très bonne équipe que nous avons battu difficilement lors du dernier match à Mayol ».

Guilhem Guirado, talonneur du RCT : « L’équipe de Castres sera prête, on le sait. C’est un match de phase finale a fort enjeu. Ce sont les meilleurs matchs de la saison qui arrivent et forcément nous avons hâte de les jouer. Il y a toujours un peu de méfiance et d’appréhension car ce sont des matchs couperets. Si tout se passe bien il y aura trois matchs à gagner pour aller chercher quelque chose mais on ne veut pas regarder trop loin et on est focalisé sur ce barrage ».

Duane Vermeulen, 3e ligne et capitaine du RCT : « J’aimerais tellement que l’on ramène ce bouclier. Ce serait la première fois pour certain. La dernière fois pour d’autres. C’est une motivation supplémentaire au moment d’attaquer ces phases finales ».

Liam Gill, troisième ligne du RCT : « En être là après cette saison où il s’est passé beaucoup de choses sur et en dehors du terrain, cela montre le caractère de cette équipe. Je suis venu ici pour gagner des titres et c’est mon obsession ».

Christophe Urios, manager du CO : « Cela va être frontal. Ils vont essayer de nous crever. Quand on revoit le match du 15 avril dernier, on constate qu’on a été en difficulté dans le dernier quart d’heure en conquête, en touche et en mêlée. Ils nous avaient fait mal en première mi-temps dans l’affrontement direct. Je sais qu’ils vont nous chercher de la même façon. Si on joue avec la tête et qu’on n’a pas le cœur cela ne servira à rien. D’abord il faudra faire preuve de beaucoup d’engagement, ce qui n’est pas une nouveauté. Le début de match sera important. Il faut faire en sorte que les Toulonnais ne prennent pas confiance. S’ils commencent à nous marcher dessus dans les 20 premières minutes, il est possible que l’on trouve le temps très long ensuite. Quand on a cet engagement, cette férocité, après, il faut garder la tête froide, rester précis et réserver quelques surprises ».

Rodrigo Capo Ortega, deuxième ligne du CO : « Pouvoir faire partie des 6 qualifiés est une fierté, cela a demandé beaucoup de travail mais nous avons gagné le droit de jouer le barrage à Toulon. Nous venons de passer 3 jours à Saint-Lary, en stage. Je sens le groupe très bien, avec un bon état d’esprit. C’est motivant, cela donne envie de bosser, de continuer le plus loin possible cette aventure, tous ensemble ».

Sources : conférence de presse d’avant-match, www.castres-olympique.com, www.ladepeche.fr

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone