communique_presse_20_21_1250x420

Communiqué de presse suite à la décision de l’EPCR

Le Rugby Club Toulonnais a appris ce samedi 19 décembre que son équipe serait déclarée perdante suite au refus de disputer la deuxième journée de Champions Cup, en raison de conditions de sécurité sanitaire non assurées.

Suite à cette décision, nous souhaitons communiquer les éléments portés à notre connaissance, mais aussi et surtout, les éléments non communiqués à date.

Chronologie des faits :

Jeudi 17 décembre en début d’après-midi : L’équipe du RCT s’envole pour le Pays de Galles afin d’affronter les Scarlets le vendredi 18 décembre.

Jeudi 17 décembre en fin de soirée : le RCT apprend par voie de presse que le match Bath/La Rochelle est annulé en raison de 12 joueurs cas contacts dans l’effectif anglais. Ces joueurs ayant été en contact avec un joueur des Scarlets, testé positif au COVID 19, lors de la première journée de Champions Cup le samedi 12 décembre.

Vendredi 18 décembre à 9h : Le RCT par l’intermédiaire de son médecin et de sa Team manager, contacte le Directeur des Opérations de l’EPCR qui parle alors d’une situation complexe avec 1 cas positif au COVID-19 et 16 cas contacts dans l’effectif des Scarlets.

Vendredi 18 décembre : Le RCT contacte l’EPCR pour s’assurer que les protocoles prescrits par les autorités publiques et l’EPCR ont bien été respectés.

Vendredi 18 décembre à 16h (heure française) : L’EPCR décide de maintenir la rencontre sans apporter de réponses concrètes sur les dispositions prises par les Scarlets et l’EPCR concernant la prise en charge du ou des joueurs touchés par la COVID 19 et de ses coéquipiers cas contacts.

Vendredi 18 décembre à 16h30 : De nombreux joueurs nous expriment leurs craintes sur le fait de participer à un match doté d’un risque sanitaire important. Ils font alors valoir leur droit de retrait. Pour protéger la santé de ses joueurs, de son staff, et de leur entourage, le RCT décide de ne pas disputer ce match dans ces conditions n’assurant pas une sécurité sanitaire optimale.

Vendredi 18 décembre à 17h43 : L’EPCR indique dans un communiqué : « En apprenant l’inquiétude du RC Toulon concernant ce match, il a été suggéré que le match soit éventuellement reporté à une date ultérieure pendant le week-end pour permettre à n’importe lesquels des joueurs du club toulonnais de se retirer de la feuille match s’ils le souhaitaient. Il a aussi été suggéré au RC Toulon d’aligner des joueurs volontaires de son effectif du tournoi pour remplacer ceux qui se seraient retirés et que l’équipe des Scarlets pourrait se soumettre à des tests PCR supplémentaires.

Ces propositions ont été déclinées par le RC Toulon et l’EPCR est donc en mesure de confirmer que le match est reporté. »

Nous comprenons donc que le match est reporté à une date ultérieure.

Samedi 19 décembre à 16h30 : L’EPCR publie un communiqué en déclarant notre équipe perdante avec 0 point.

Voilà pour les faits dont nous disposons.

 

Cependant, de nombreuses interrogations subsistent concernant le déroulé de la semaine qui a amené l’EPCR à prendre cette décision…

  • A quand remonte précisément la contamination du joueur des Scarlets ?
  • Combien de joueurs des Scarlets ont été considérés cas-contact avec ce joueur ? Est-ce bien 16 joueurs comme mentionné oralement par le Directeur des opérations de l’EPCR ?
  • Depuis quand l’EPCR en a-t-elle été informée ?
  • Pourquoi l’EPCR s’est intéressée à cette situation seulement quelques heures avant le jour et l’heure du match prévus ? (Question posée à de multiples reprises  par le Président Bernard Lemaitre à M. Vincent Gaillard, Directeur Général de l’EPCR…) Question laissée sans réponse.
  • Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’arbitrage de l’EPCR bien en amont dans la semaine ?
  • A quand remontent les derniers tests réalisés par les Scarlets (au lundi 14 décembre comme le demande le cahier des charges de l’EPCR ?)
  • Si le test a été réalisé à cette date, pourquoi l’EPCR n’a-t-elle pas organisée une réunion le mercredi précédant le match comme stipulé aux clubs dans les règlements de la compétition (réunion devant être organisée avec toutes les parties prenantes, clubs participant à la rencontre et EPCR) .
  • Les joueurs des Scarlets ont-ils respecté la période d’isolement imposée pour les cas contacts au Royaume-Uni (14 jours avant le 14 décembre, 10 jours depuis le 14 décembre).

Sans réponses apportées à ces questions, le Rugby Club Toulonnais considère que la position prise par l’EPCR est irrégulière et étudie toutes possibilités de recours.

Le Rugby Club Toulonnais rappelle qu’il s’était déplacé avec une équipe très compétitive et beaucoup d’ambitions au Pays-de-Galles. Cependant, afin de préserver la sécurité sanitaire des joueurs, du staff et de leur entourage, la décision de ne pas participer à cette rencontre s’est révélée nécessaire.

La déception et l’amertume de ne pas avoir pu jouer sont grandes. L’EPCR n’a pas arbitré, durant toute la semaine précédant le match, la situation sanitaire liée à cette rencontre avec les deux clubs et ne l’a fait que quelques heures avant la rencontre, nous obligeant à une décision déchirante.

Le RCT par l’intermédiaire de son Président a pris ses responsabilités. Nous aurions aimé que les instances du rugby européen en fassent de même…

Malgré tout, le RCT souhaite un prompt rétablissement au(x) joueur(s) des Scarlets touché(s) par l’épidémie.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone