la Coupo Santo

 

Coupo Santo
E versanto, vuejo à plen bord
Vuejo abord lis estrambord
E l'enavans di fort !

I - Prouvençau, veici la coupo
Que nous vèn di Catalan
Aderèng beguen en troupo
Lou vin pur de noste plant.

II - D'un vièi pople fièr et libre
Sian bessai la finicioun;
E, se toumbon li Felibre,
Toumbara nosto Nacioun.

III - D'uno raço que regreio
Sian bessai li proumié gréu;
Sian bessai de la Patrio
Li cepoun emai li priéu.

IV - Vuejo-nous lis esperanço
E li raive dou jouvent,
Dou passat la remembranço
E la fe dins l'an que vèn.

V - Vuejo-nous la couneissènço
Dou Verai emai dou Bèu,
E lis àuti jouïssènço
que se trufon dou toumbèu.

VI - Vuejo-nous la Pouësio
Pèr canta tout ço que viéu,
Car es elo l'ambrousio
que tremudo l'ome en Diéu.

VII - Pèr la glori dou terraire
Vautre enfin que sias counsènt,
Catalan, de liuen, o fraire,
Coumunien toutis ensèn !

Coupe Sainte
Et débordante, verse à pleins bords
Verse à flots les enthousiasmes
Et l'énergie des forts !

I - Provençaux, voici la coupe
Qui nous vient des Catalans
Tour à tour buvons ensemble
Le vin pur de notre cru.

II - Dun ancien peuple fier et libre
Nous sommes peut-être la fin;
Et, si les Félibres tombent,
Tombera notre Nation.

III - D'une race qui regerme
Peut-être sommes-nous les premiers jets;
De la Patrie, peut-être, nous sommes
Les piliers et les chefs.

IV - Verse-nous les espérances
et les rêves de la jeunesse,
le souvenir du passé
et la foi dans l'an qui vient.

V - Verse-nous la connaissance
Du Vrai comme du Beau,
et les hautes jouissances
qui se rient de la tombe.

VI - Verse-nous la Poésie
Pour chanter tout ce qui vit,
Car c'est elle l'ambroisie
qui transforme l'homme en Dieu.

VII - Pour la gloire du pays
Vous enfin nos alliés,
Catalan, de loin, ô frères,
Tous ensemble communions !

 

Frédéric MISTRAL (1830-1914), poète, écrivain ("Mireille" entre autres), Prix Nobel 1904 et l'un des fondateurs du Félibrige pour la défense de la culture provençale, a écrit ce poème, "La Coupo Santo" (la Coupe Sainte), véritable hymne de la Provence.

Depuis la saison 2004/2005, le Groupe polyphonique d'Ollioules, Occi-Cant, nous fait la joie d'interpréter notre hymne a capella avant les grands matches du Rugby Club Toulonnais. Un CD 2 titres a d'ailleurs été commercialisé en fin de saison.

Poésie provençale et traduction française de Frédéric MISTRAL. L'air du chant est celui d'un "Noël" de SABOLY.