Les actus Editorial

[RCT/SF] Sur la bonne voie...

le 24/09/2011 à 19:24

[RCT/SF] Sur la bonne voie...

Dès le coup d'envoi, on sentait les Toulonnais volontaires : l'ouvreur parisien Warwick voyait son dégagement contré par Joce Suta. Le Wallisien aplatissait le premier essai après 26 secondes de jeu !

Julien Dumora ne pouvait transformer et le RCT menait donc 5 à 0 dès la 1ère minute de jeu.

Et les affaires parisiennes n'allaient pas s'arranger puisqu'en mêlée fermée, le Huit Toulonnais mettait sa rivale au supplice. Après plusieurs mêlées où les partenaires d'Olivier Milloud étaient pénalisés, c'était au tour de l'alignement d'être à la faute. Olivier Azam demandait à ses Joueurs de prendre les 3 points. Mais Julien Dumora ne trouvait pas la cible (9e).

L'ouvreur Toulonnais se signalait à la 11e avec un petit coup de pied à suivre que reprenait Luke Rooney. L'Australien retrouvait Sébastien Bruno qui servait Christian Loamanu. Mais M. Raynal estimait que Julien Dumora avait commis un en-avant...

Ce n'était que partie remise puisque David Smith concluait une relance Toulonnaise qui balayait le terrain. Cette fois, M. Raynal recourrait à la vidéo avant d'accorder l'essai (10 - 0, 15e). Du bord de touche droite, Julien Dumora n'avait décidemment pas l'équerre dans l'œil.

Sur le renvoi, Toulon est à la « ramasse » : Fabien Cibray tape une chandelle. Rokobaro à la réception du ballon tape à suivre et prend de vitesse la défense Toulonnaise... M. Raynal a de nouveau recours à la vidéo pour valider la réalisation parisienne (10 - 5, 17e). Warwick n'était pas pas plus en réussite que Dumora et ne pouvait transformer.

La partie était plaisante et envolée. Notamment côté Toulonnais où l'on multiplie les actions. Comme à la 21e où après une pénalité vite jouée, Christian Loamanu sur son aile aplatit derrière la ligne. Troisième recours à la vidéo mais cette fois, les caméras montrent que le Japonais a posé un crampon en touche...

On repart au combat et sur une nouvelle faute adverse, on prend la pénalité (24e).  Julien Dumora étant sorti (torsion de la cheville), c'est Fabien Cibray passé à l'ouverture - Sébastien Tillous-Borde étant rentré à la mêlée - qui prend la responsabilité du tir. Il était dit que les anciens Palois n'engrangeraient pas les points au pied.

Côté essai, cela continue ou recommence, c'est au choix, puisque Joce Suta signe sa seconde réalisation de l'après-midi à la 28e : Geoffroy Messina était repris à 2'' de la ligne. Steffon Armitage est servi par Sébastien Tillous-Borde et le flanker Anglais retrouve le 2nde ligne qui réalise le doublé (15 - 5). Fabien Cibray, face aux perches, transforme et Toulon mène 17 - 5.

Alors que Warwick rate une pénalité à la 37e sur une belle poussée de son pack, Toulon marque le 3ème essai de l'après-midi sur une interception de David Smith qui conclut entre les perches un contre qui assassine les parisiens juste avant la pause. Fabien Cibray transforme et les deux formations regagnent les vestiaires sur le score de 24 à 5.

La 2nde période commence bien pour les visiteurs puisque sur un coup d'épaule de Mathieu Bastareaud, M. Raynal siffle une pénalité que Fillol, qui a remplacé Rokobaro à la mi-temps, transforme (24 - 8, 43e).

Toulon gaspille plusieurs munitions sur des touches, notamment une pénaltouche à la 51e mais reprend 3 points grâce à sa mêlée. Benjamin Lapeyre - rentré à la 48e à la place de Christian Loamanu - réussit la pénalité (27 - 8, 53e).

Sur une touche, les trois-quarts Toulonnais combinent : les centres viennent en leurre et David Smith traverse le terrain et sert Luke Rooney qui s'arrache et pointe derrière la ligne ! Benjamin Lapeyre transforme et le RCT mène 34 à 8 à la 58e.

A l'heure de jeu, Jean-Charles Orioli marque un 5ème essai au ras du ruck. M. Raynal fait une nouvelle fois appel à la vidéo. Mais les images ne permettent pas à M. Gillet de valider...

Le dernier quart de temps du match ne verra plus aucun point marqué, le rythme baissant largement d'intensité. En toute fin, Toulon est encore à deux doigts de marquer mais Paris se dégage.

Le RCT version Laporte - qui n'était pas présent à Mayol - a proposé un visage conquérant et intéressant durant une quarantaine de minutes avant de tomber dans l'approximation. Il faudra retenir l'envie Varoise en première période et l'excellente prestation en mêlée. Toulon est en bonne voie avec ce troisième match sans défaite (nul à Bayonne, victoire à Bordeaux et victoire bonifiée contre le Stade Français). A confirmer vendredi prochain à Montpellier. Même si du Manoir n'a jamais réussi aux Rouge et Noir...

JJG
Photos : Aurélie LANTUS