Les actus Editorial

Regarder vers le haut...

le 12/03/2010 à 22:56

Regarder vers le haut...

Après la victoire arrachée in extremis face à Biarritz la semaine passée, on ne pouvait que redouter ce match face au Castres Olympique, leader du Championnat.

Si le coup d'envoi fut donné par Felipe Contepomi face au Faron, c'est à McIntyre que revint l'insigne honneur de tenter la première pénalité de la soirée à la 3e après que Gabi Lovobalavu soit resté dans la zone plaqueur-plaqué. Alors que les Supporters Toulonnais avaient eu la bonne idée de commuer les sifflets (même s'ils restaient malheureusement présents...) par des "Toulonnais, Toulonnais" tout aussi déstabilisant pour le buteur Tarnais puisque le ballon passait à coté.

A la 7e, une mêlée introduite par Pierre Mignoni dans les 40" Toulonnais débouche sur un départ du demi-de-mêlée Toulonnais que relaye Gabi Lovobalavu. Diarra se met à la faute et Felipe Contepomi réussissait la pénalité des 45" en bord de touche droite (3 - 0).

L'ouvreur Argentin doublera la mise à la 15e : Tekori est hors jeu et M. Garces siffle une pénalité que passera Felipe des 30" à gauche (6 - 0).

Deux minutes plus tard, un maul Toulonnais avance sur près de 50 mètres. Mayol apprécie. Castres moins et se met à la faute. Contepomi tape en pénaltouche. La touche ne donnera rien. Et la 19e, Ross Skeate, lancé, commet un en-avant à 2" de la ligne...

Toulon attaque. Et Felipe Contepomi, décidemment très en vu, marque en force. Mais le Référé est pris d'un doute et demande l'arbitrage vidéo. Bien lui en prit puisque l'Argentin est retourné avant de marquer... L'essai est justement refusé. C'est reculer pour mieux sauter.

A la 22e, Mafi Kefu vient conclure  une attaque initiée par un renversement de Pierre Mignoni. Felipe Contepomi ouvre sur Sonny Bill Williams qui passe les bras et sert Kefu à hauteur. Contepomi, des 35" gauche, ne transforme pas (23e). Le RCT mène 11 à rien.

Castres continue à attaquer mais se montre trop fébrile.

Toulon se met à la faute sur une touche à la 27e. Des 35" à droite, l'ouvreur néo-Z' ne parvient pas à scorer. Pas plus qu'à la 28e sur une tentative de drop. Et encore moins, à la 31e, sur une nouvelle pénalité suite à une faute de Gabi Lovobalavu qui garde le ballon au sol.

Tant mieux pour les Varois. D'autant que Felipe Contepomi passe sa 3ème pénalité à la 38e suite à un placage dangereux (épaule en avant) d'un coéquipier du Capitaine Hoeft (14 - 0).

Alors que la sirène a retenti depuis plus de deux minutes, Toulon se fait peur : les Tarnais attaquent et Bonello commet un en-avant à proximité de la ligne Toulonnaise. Mais l'arbitre revient à une première faute et donne une pénalité au CO. Cette fois, McIntyre - des 40" face - réussit la pénalité. Les deux formations rentrent aux vestiaires sur le score de 14 à 3 en faveur des Joueurs de PSA.

La 2nde période commence par une faute Castraise : les Joueurs partent avant que McIntyre ait tapé dans le ballon... Mêlée au centre du terrain.

Castres attaque et Toulon défend. Commence alors le bal du coaching : Davit Kubriashvili par Tonga Lea'Aetoa (53e), Joe El Abd par Olivier Missoup (59e) et Joce Suta par Kris Chesney (60e) côté Toulonnais; Hoeft et Ducalcon par Forestier et Coetze (57e), Tekori par Malonga (63e).

A la 63e, Felipe Contepomi combine avec Sonny Bill Williams qui lance Christian Loamanu. Le puissant ailier nippon passe la défense castraise en revue avant de se faire reprendre à proximité de la ligne d'essai. Olivier Missoup arrive au soutien et marque avec l'aide de Felipe Contepomi. La joie Toulonnaise sera de courte durée puisque Christian Loamanu restait au sol et était évacué sur une civière (a priori, il souffrirait d'une luxation de la hanche. Sa saison serait donc finie). La transformation ne passait pas mais Toulon prenait le large, 19 à 3.

Loamanu remplacé par Clément Marienval, Pierre Mignoni par Fabien Cibray et Lolo Emmanuelli par Saimone Taumoepeau (65e), le RCT allait alors essayer de marquer le 3e essai synonyme de bonus offensif tandis que Castres allait tenter de recoller pour décrocher le bonus défensif.

Plus rien ne sera marqué dans les 15 dernières minutes exceptée une pénalité réussie par McIntyre à la 66e...

Toulon l'emporte donc face au leader Castrais et garde Mayol inviolé cette saison.

Après match, Philippe Saint André s'autorisait - enfin - à regarder le haut du classement tout en regrettant que ses Joueurs aient été tant pénalisés (17 pénalités contre 8 côté Castres). Il faut dire qu'en étouffant toutes les vélléités d'attaque des visiteurs, les Toulonnais - une nouvelle fois bien poussés par un Stade Mayol plein - ont débordé d'enthousiasme et d'énergie.

Tout n'est encore pas parfait mais la "Mayolaise" prend  plus que jamais consistance...

JJG