Les actus Editorial

[RCT/CO] Toulon passe la quatrième.

le 02/10/2010 à 01:43

[RCT/CO] Toulon passe la quatrième.

Mayol était plein, les Supporters sans tickets étaient légions aux abords du Stade à chercher le précieux sésame.

Fotu Auelua, forfait de dernière minute, promenait son spleen avec les Joueurs non retenus pour ce match (Paul Sackey, Dewald Senekal…) et Mafi Kefu.

L’attente était insupportable pour le Président Boudjellal avant l’entrée des deux formations sur le terrain.

Rentré sur le pré, « Cap’tain » Joe encourageait ses coéquipiers un à un.

Jonny Wilkinson donnait le coup d’envoi face à La Rade. Teulet se faisait prendre à la réception du ballon mais le CO pouvait se dégager.

Sur le premier lancée de Séb’ Bruno sur les 40’’ Tarnais, Joe Va Niekerk prenait à deux mains. Mais sur le second temps de jeu, le Springbok commettait un en-avant (2e).

McIntyre trouvait une touche sur la ligne des 22’’ Varois. Castres attaquait plein champ et Rory Lamont réussissait un arrêt de volée (3e).

Le lancer de Sébastien Bruno n’était pas droit à la 4e. M. Small sifflait donc la première mêlée du match dans les 40’’ Toulonnais. Castres sortait le ballon et approchait la ligne Rouge et Noire. Le référé accordait une pénalité aux visiteurs. Teulet prenait les perches. Du bord de touche gauche sur la ligne des 22’’, l’arrière buteur ne trouvait pas la cible (6e).

Sur le renvoi, le même Teulet tapait une grande chandelle que récupérait Rory Lamont. Le RCT remontait le ballon jusqu’aux 40’’ adverses mais Joe Van Niekerk lâchait le ballon (8e).

Toulon allait alors faire montre de sa puissance en mêlée en récoltant une pénalité. Des 40’’ à gauche, « Wilko » ouvrait le score (3 – 0, 10e).

L’avantage fut de très courte durée puisque sur le renvoi, Joe El Abd se mettait à la faute : de plus de 50’’ et légèrement à droite, « Robocop » frappait et faisait mouche (3 – 3, 12e).

L’indiscipline était castraise sur l’action suivante et Toulon obtenait une mêlée à 10’’ de l’en-but (13e). Les coéquipiers de Matthias Rolland se mettaient à la faute mais Jonny W. n’attendait pas la pénalité et claquait un drop dans l’axe des perches (6 – 3, 14e).

Toulon se montrait maladroit comme sur cette touche trouvée par l’ouvreur Varois à la 16e : après une série de pick-and-go, un en-avant stoppait l’action…

Joe El Abd se faisait ouvrir l’arcade et était substitué par George Smith (17e).

Castres se mettait à la faute et permettait au buteur Toulonnais d’augmenter l’avance de sa formation sur une pénalité des 40’’ face (9 – 3, 20e).

Lorsque les Joueurs du duo Labit – Travers arrivent dans les 22’’ Varois, ils se mettent à la faute. Et remettent cela sur la mêlée qui s’en suit, permettant à Jonny de dégager son camp (23e).

Toulon perce, notamment par Geoffroy Messina, et Rory Lamont se trouve repris à 5’’ (25e). M. Small siffle une mêlée introduction Sanchou. Tekroi part derrière son pack mais lâche le ballon devant.

Alors que Joe El Abd revenait de son saignement (25e), Felipe Contepomi se faisait soigner (nez cassé ?).

Sur la mêlée consécutive à l’en-avant de Tekori, le pack Toulonnais défonçait sa rivale. Face aux perches, Sir Wilkinson rajoutait trois points (12 – 3, 29e).

A la demi-heure de jeu, l’arbitre britannique de la rencontre accordait une pénalité à Castres alors qu’il semblait que Marc Andreu avait gardé le ballon au sol. A 40’’ et à gauche, Teulet réduisait le score (12 – 6, 32e).

C’est alors que Malonga allait faire basculer le match définitivement du côté Toulonnais : déjà coupable de quelques placages hauts, le flanker Tarnais allait percuter Jonny Wilkinson sans ballon.

La double peine infligée aux Castrais

La sanction était immédiate : carton jaune (33e).

Toulon emballait le match et se retrouvait stoppé par deux fois à 5’’ (36e). Sur une énième faute adverse, le RCT choisissait – à 8 contre 7 et en toute logique – la mêlée.

Sur la seconde mêlée, M. Small prenait ses responsabilités et accordait un essai de pénalité (37e). Face aux perches, la transformation était une formalité pour le Blond Artilleur (19 – 6, 37e).

« Désossé » par Saimone Taumoepeau durant 38 minutes, Saayman était remplacé par Coetzee.

En fin de première période, Toulon poussait mais ne parvenait pas à concrétiser et l’arbitre sifflait la pause sur le score de 19 à 6.

Sur la première mêlée de la seconde période, les Rouge et Noir bénéficiaient d’un bras cassé (41e). Joe Van Niekerk partait au ras mais, décidemment ce n’était pas sa soirée, commettait un nouvel en-avant…

Et le RCT se laissait aller à perpétrer des fautes : des 40’’ en bord de touche gauche, Baï la tentait et la passait (19 – 9, 45e).

Toulon repartait et, le train-train de la faute adverse s’installait : de 45’’ en bord de touche droit, Jonny Wilkinson continuait son récital (22 – 9, 50e).

Afin de mieux figurer en mêlée, Laurent Travers changeait le reste de sa première ligne : Hoeft et Kayser étaient remplacés par Ducalcon et Bonello (51e).

Le RCT pris hors-jeu, Teulet passait une pénalité des 25’’ face (22 – 12, 53e).

Le bal des remplacements s’accentuait à la 53e avec les sorties de Joe El Abd et Saimone Taumoepeau côté Toulonnais remplacés par George Smith et Laurent Emmanuelli et Sanchou côté Castrais par Albouy.

Les changements opérés dans les deux packs ne modifiaient en rien l’affaire : Castres était pris. Du bord de touche à près de 50’’, « Wilko » connaissait son premier échec de la soirée (56e).

A l’heure de jeu, Joe Van Niekerk était remplacé par Olivier Missoup tandis que Capo Ortega sortait, touché au genou, et remplacé par Diarra.

A la faute en mêlée, le RCT concédait une pénalité que, du bord de touche gauche, Teulet tentait sous des sifflets qui ne le troublait guère puisqu’il ramenait sa formation à – 7 (22 – 15, 62e).

Le tableau d’affichage aurait pu tomber en rade, cela n’aurait pas eu d’importance puisque ce fut le résultat final…

Pourtant, les deux formations tentèrent des choses : Toulon pour se mettre à l’abri et Castres pour revenir et, le cas échéant, décrocher un match nul voire mieux.

Sur un petit coup de pied à suivre dans l’angle gauche, Jonny Wilkinson trouvait Rudi Wulf. L’ailier Néo Z. pris par la défense adverse attendit le soutien. L’action rebondira grand côté mais Toulon se fera subtiliser le cuir… Heureusement, Castres se met – comme c’est étonnant – à la faute (65e).

Avant de disputer la mêlée, Laurent Labit opère un changement : Albouy est remplacé par Denos et Teulet « descend » en 9.

Alors que Toulon pilonne la ligne, le CO se dégage puis met le RCT sous pression  (67e).

PSA procède à son tour à des changements : Pierre Mignoni cède sa place à Matt Henjak et Kris Chesney par Christophe Samson (71e).

Des 55’’ en bord de touche droit, Jonny Wilkinson se sent de tenter une pénalité pour remettre Castres à distance : le ballon heurtera le poteau droit ! (71e).

Sur une mêlée dans les 40’’ adverses, Toulon est à la faute. McIntyre dégage et trouve une touche dans les 40’’ Varois (74e).

Bien en place, la défense Rouge et Noir contient les assauts adverses.

Sébastien Bruno remplacé par Jean-Charles Orioli à la 73e, la première Toulonnaise sera définitivement remaniée à la 75e avec la sortie de Carl Hayman (qui a du parler du pays à Hoeft en mêlée…) et la rentrée de Davit Kubriashvili.

Les Toulonnais ne respectent pas les consignes et provoquent l’irritation du Staff sur le banc de touche.

Pire, le pack se met à nouveau à la faute mais l’attaque Tarnaise se solde par un en-avant.

Jonny Wilkinson tape et trouve une touche dans les 22’’ Bleu (77e). Castres se dégage et Rudi Wulf repart à l’attaque. Pris sur les 40’’, Pierre Mignoni sert George Smith. Le maul se forme et Toulon est sanctionné (79e).

Il reste une minute à jouer et Castres peut espérer le match nul avec une touche trouvée dans les 22’’. Les Tarnais jouent dans l’axe mais le RCT tient bon.

M. Small délivre Toulon qui tient sa quatrième victoire de rang.

Une victoire pas forcément acquise avec panache mais qui permet à l’Equipe de rester dans une bonne dynamique avant d’attaquer la H Cup.

Après match, Philippe Saint-André ne voulait retenir que les quatre points de la victoire et analysait « une première mi-temps très sérieuse, une seconde mi-temps où l’on ne respecte pas le jeu  et où l’on aurait pu se faire punir », pestant contre les Joueurs ayant commis « trop de fautes de mains » et ayant tenté « trop de passes impossibles ». Côté positif, le Président délégué au Sportif appréciait la bonne mêlée et le « troisième match sans essai encaissé ».

Du côté de Laurent Labit, on se contentait du point de bonus que l’on assimile « à un bon résultat ». Si pour l’entraineur Tarnais, « Toulon et Castres sont proches en terme de contenus, il y a eu beaucoup de déchets » et regrettait le carton jaune qui leur coutait cher.

Juan-Martin Fernandez-Lobbe retenait également la quatrième victoire d’affilé et la bonne conquête. Le Troisième Ligne Argentin parlait d’une seconde période « chaotique » où Toulon a « manqué de précision dans la finition » tout en reconnaissant qu’ils auraient du « plus marquer en première mi-temps » pour éviter le retour des Castrais.

Laissons la dernière analyse au « Régional de l’Etape » côté Tarnais, Marc Andreu qui disputait son premier match à Mayol depuis qu’il avait quitté Toulon. L’ailier international estimait que Toulon avait été « bon dans ce qu’ils avaient faits et bien en place » et que Castres avait réalisé « un mauvais match » avec « quarante en-avants ».

« Peu importe le flacon pourvu que l’on ait l’ivresse » pourrait être le dicton de la soirée. On se contentera donc des quatre points et de cette quatrième victoire d’affilé avant d’attaquer la H Cup avec la venue des Ospreys soit « 70% de l’Equipe du Pays-de-Galles » comme l’a souligné Philippe Saint-André.

JJG
Photo : Aurélie LANTUS