Les actus Regard d'ailleurs

RM92/RCT: Entretien avec David Jaubert

le 24/08/2012 à 12:56

RM92/RCT: Entretien avec David Jaubert

Jeune ailier de 17 ans, David Jaubert inscrit, dans les toutes dernières minutes de la finale du championnat de France 1987, l'essai décisif de la finale Toulon/Racing. Le RCT obtient alors son 2ème titre national. Cinq ans plus tard, David Jaubert revient au Parc des Princes avec les "Minots de la Rade" et remporte à nouveau le bouclier de Brennus face au Biarritz Olympique de Serge Blanco.

Vingt ans après ce dernier titre, nous avons retrouvé David Jaubert pour un entretien...

Bonjour David,

Pour débuter, peux-tu nous parler de ta reconversion après ta carrière au RCT ?

David Jaubert :Après avoir terminé ma carrière au RCT, j'ai entraîné les clubs du Brusc et de Sanary. Par ailleurs, j'ai poursuivi mon activité d'éducateur sportif à la Mairie de La Seyne sur Mer. Je réalise notamment des activités "rugby" auprès des collèges. Depuis quelques temps, je m'occupe aussi, avec des amis, de la brasserie "Le Petit Toulon" dans le quartier du Mourillon.

Vingt-cinq ans après ce titre obtenu face au Racing et cet essai décisif, quel souvenir en gardes-tu ?

D.J : Ce sont des souvenirs merveilleux. C'était ma première finale. A 17 ans, je n'étais pas vraiment conscient de l'événement que j'étais en train de vivre. J'ai mis longtemps à réaliser ce que nous avions réussi ce soir là. Dans une carrière sportive, il y a un facteur chance important et obtenir ce titre à 17 ans était un privilège énorme. J'aurais du mal à vous parler de l'action car tout est allé très vite mais je me souviens bien qu'Alain Carbonnel fixe à merveille la défense Francilienne et que je n'ai plus qu'à courir une vingtaine de mètres...

Quel regard portes-tu sur le rugby d'aujourd'hui et sur le RCT en particulier ?

D.J : Très sincèrement, je trouve qu'il y a trop de joueurs étrangers dans notre championnat. Cela risque de désservir notre rugby et notre équipe nationale. J'ai peur que dans quelques années, nous n'ayons plus de piliers ou de charnières français. Je pense qu'il serait opportun d'instaurer un système de quota limitant le nombre de joueurs étrangers à 30% de l'effectif. Car ces-derniers sont toutefois importants pour attirer des spectateurs et former des joueurs moins expérimentés. Pour parler du RCT, je suis de prêt les résultats des Rouge & Noir. Le RCT est mon club de coeur et les attaches que j'ai avec ce club seront éternelles.

Que représente cette équipe du Racing pour toi ?

D.J : Là encore, je vais être nostalgique. Vous savez, les Racingmen ont à cette époque révolutionné le rugby. Ils ont amené beaucoup d'humour avec les gags que vous connaissez (ndlr : les joueurs du Racing ont disputé des matchs avec des noeuds papillon, des bérets basques,...) mais ils arrivaient aussi à conserver beaucoup d'humilité. Nous avions beaucoup de respect pour cette équipe et cela était réciproque.

Où seras-tu samedi à 15h au moment du coup-d'envoi de la rencontre ?

D.J : Je serai devant ma télévision au "Petit Toulon".

Pour conclure, nous allons te demander ton pronostic sur les matchs de cette 2ème journée de TOP 14...

Agen-Biarritz ? 

Avec l'absence de Yachvili à Biarritz je vais dire 23-12 pour Agen

Montpellier-Clermont ?

15-16 pour Clermont

Toulouse-Mt de Marsan ?

 Toulouse a du mal à jouer les équipes réputées plus faibles alors je vais dire 27-12 pour Toulouse

Castres-Grenoble ?

32-18 pour Castres

Bayonne-Paris ?

15-12 pour Bayonne

Bordeaux-Perpignan ? 

18-25 pour Perpignan

Racing-Toulon ?

12-15 pour Toulon. C'était le score de la finale en 1987...

 

Suivez et commentez l'actualité du RCT sur les réseaux sociaux Facebook & Twitter