Toulon - Lyon

Toulon

Toulon

Essai(s)
17 - GENEVOIS
27 - SMITH
60 - LAPEYRE
77 - SUTA
Transformation(s) réussie(s)
18, 28 - DUMORA
61, 78 - LAPEYRE
Pénalité(s) réussie(s)
15, 32 - DUMORA

34-3

mi-temps : 20-3

Amical

vendredi 05/08/11 - 19:30

Arbitre : Arnaud BLONDEL (Languedoc) assisté de MM. GILARD et SIMON (Côte d'Azur).

Spectateurs : 10.000

Essai(s)
Transformation(s) réussie(s)
Pénalité(s) réussie(s)
12 - LOURSAC
Lyon

Lyon

[RCT/LOU] Le RCT croque le LOU...

[RCT/LOU] Le RCT croque le LOU...

le 05/08/2011 à 22:01

Avec 4 essais, les Toulonnais surclassent les Lyonnais pour ce premier match amical de la saison à Mayol.

Le coup d'envoi était donné par les Lyonnais en noir qui débutait face à la Rade.

Et le match débutait plutôt bien pour les Toulonnais puisque sur la première touche de la soirée, le talonneur Lyonnais Colliat voyait son lancer dévié par Jone Tawake (1e). Puis Jean-Philippe Genevois perçait et trouvait son Capitaine, Dean Schofield, au relais. Le 2nd ligne Anglais était stoppé sur les 40'' rhodaniens.

Les difficultés en touche des Lyonnais étaient confirmées dès la 5e avec un nouveau lancer perdu.

Le troisième ligne Clément et ses faux-airs de Chabal se prenait avec Olivier Missoup et se laissait tomber sur une « poussette » du flanker Varois. De quoi se faire conspuer copieusement par le public de Mayol qui préfère le cinéma sur grand écran...

Cela étant, les Lyonnais étaient désormais à l'attaque mais se heurtaient à la défense bien en place, une défense hermétique qui permettait aux Rouge et Noir de se dégager (9e).

Dans la foulée, était sifflée la première mêlée était sifflée par M. Blondel. Sur la ligne médiane, les Toulonnais faisaient l'effort et le référé accordait un bras cassé aux locaux.

Cependant, ce furent bien les Joueurs du Président Patet qui allaient ouvrir le score par leur arrière Loursac qui réussissait une pénalité des 45'' face après qu'un Toulonnais se soit retrouvé en position d'hors-jeu (0 - 3, 12e).

Vexés, les Varois allaient s'envoyer encore plus. Notamment par l'intermédiaire de l'ancien Palois Julien Dumora : sur un « up-and-under », Geoffroy Messina désintègre le défenseur adverse. Mêlée pour Toulon. Mais Thomas Sonetti se fait piquer le ballon sur une sortie chahutée (13e)...

Un Lyonnais vient plonger sur le côté dans un regroupement : pénalité pour Toulon que Julien Dumora convertit des 40'' gauche. L'ouvreur Toulonnais met les deux formations à égalité (3 - 3, 16e).

Et la machine Rouge et Noir se met en marche : touche à 5'' de l'en-but des partenaires de Connie Basson. Jean-Phi Genevois trouve Dean Schofield. Le maul s'enclenche et c'est le talonneur Varois qui marque avec l'aide de son pack (8 - 3, 17e). Du bord de touche gauche, Julien Dumora transforme (10 - 3, 18e).

Après la pause « boisson » pour éviter la déshydratation à la 20e, c'est le remuant ailier David Smith qui vient conclure un bon mauvais collectif (15 - 3, 27e). Face aux perches, le nouvel artilleur de la Rade enquille (17 - 3, 28e) avant de donner 3 points supplémentaires au planchot sur une pénalité réussie des 45'' face (20 - 3, 32e).

Le score est nettement à l'avantage des Joueurs du trio PSA - Olivier Azam - Pierre Mignoni à la pause, une pause qui est désormais d'un quart d'heure.

Un quart d'heure durant lequel le Staff Toulonnais changea totalement son 8 de devant (voir ci-dessous) et remplaça Geoffroy Messina par Jérémy Sinzelle.

A la 44e, David Smith est tout prêt de doubler la mise sur un ballon à suivre mais le dernier défenseur Lyonnais sauve de justesse dans son en-but !

La mêlée Toulonnaise met à mal sa rivale, notamment le flanc droit qui prend l'eau face à Eifion Lewis-Roberts tandis que Julien Dumora sort sous les ovations du public, remplacé par André Pretorius.

Autre Joueur à sortir sous les applaudissements du public mais malheureusement sur une civière, le pilier Roumain du LOU, Balan, touché sur une phase de jeu (52e).

A l'heure de jeu, Benji Lapeyre - virevoltant - suit bien une contre-attaque Lyonnaise et récupère le ballon pour marquer le 3ème essai Toulonnais (25 - 3). Et tant qu'à faire, c'est l'ancien Albigeois qui transforme (27 - 3, 61e).

Et Benji Lapeyre se montre à nouveau à son avantage peu après avec un rush sur l'aile gauche avec un relais de Jean-Yves Zebango mais les deux comparses sont arrêtés à 30'' de la ligne (64e).

Alors que Jérémy Sinzelle est cravaté, M. Blondel ne sort pas de biscotte et siffle simplement une pénalité que Matthieu Le Guevel transforme en pénaltouche (66e). N'arrivant pas à passer via le maul sur l'aile gauche, André Pretorius adresse un ballon à suivre sur l'aile droite qui passe peu à côté des bras puissants de Christian Loamanu (69e).

A 5 minutes de la fin, Jérémy Sinzelle perce. Il sert Benjamin Lapeyre qui décale Geoffroy Messina sur l'aile droite qui poursuit au pied mais le ballon finit en touche...

Toulon continue à pilonner et le LOU se met à la faute. Toulon prend la touche et c'est Joce Suta qui va à dame (32 - 3, 77e). Benjamin Lapeyre transforme et porte le score final à 34 - 3.

Lyon tentera son va-tout en fin de match mais continuera à se heurter à la défense Varoise.

Les Toulonnais sortent victorieux de cette première confrontation face à un adversaire promu de Pro D2 et ne présentant pas sa meilleure formation (tout comme Toulon d'ailleurs).

On retiendra de cette partie les bonnes prestations de Julien Dumora à l'ouverture et de David Smith sur son aile, Steffon Armitage dans le rôle du besogneux de l'ombre sans oublier Dean Schofield en capitaine exemplaire du pack. Enfin, ne boudons pas le plaisir d'avoir vu évoluer 10 Joueurs issus du Centre de Formation du RCT et ayant disputé la Finale du Championnat Espoir la saison passée (Xavier Chiocci, Damien Tussac, Thomas Sonetti d'entrée de jeu puis Micka Ivaldi, Matthieu Le Guevel, Baptiste Bonnet, Pierrick Gunther, Stéphane Munoz, Jérémy  Sinzelle et Virgile Bruni) sans oublier le jeune prodige Jean-Yves Zebango.

La confrontation face aux Saracens vendredi prochain devrait être d'un autre tonneau. Toulon devrait aligner une formation plus aguerrie également.

Pour retrouver les photos de ce match Rugby Club Toulonnais - Lyon Olympique Universitaire, cliquez ici.

Les compositions d'équipe :
RCT :
LAPEYRE; LOAMANU (puis MESSINA, 72e), MESSINA (puis SINZELLE, 40e), MASON (puis BONNET, 60e), SMITH (puis ZEBANGO, 60e); DUMORA (o) (puis PRETORIUS, 52e), SONETTI (m) (puis LE GUEVEL, 57e); TAWAKE (puis EL ABD, 40e puis BRUNI, 72e), ARMITAGE (puis MUNOZ, 40e), MISSOUP  (puis GUNTHER, 40e puis EL ABD, 72e); SCHOFIELD (cap.) (puis SUTA, 40e), ROKOBARO  (puis CHESNEY, 40e); TUSSAC (puis HAYMAN, 40e), GENEVOIS (puis IVALDI, 40e), CHIOCCI (puis LEWIS-ROBERTS, 40e).

LOU : LOURSAC ; RATUVOU, RAFFAULT, SUKANAVEITA, GROSSO ; LESPINAS (o), SALOBERT (m) ; MANTA, CLEMENT, ABRAHAM ; VIGOUROUX, BASSON ; ROUX, COLLIAT (cap.), FIARD.
Sont entrés en cours de jeu :
TESTA, BALAN, SHORT, N'ZI, TRANIER, VENIAT, SUCHIER, GUILLAMON, SADOURNY, BONTINCK, TOMAS MICHEL.

JJG

Photos : Aurélie LANTUS

les Vidéos de Toulon - Lyon

Philippe Saint-André - Conférence de presse d'après-match Toulon-Lyon du 05.08.11 (Match Amical)

Philippe Saint-André

Conférence de presse d'après-match Toulon-Lyon du 05.08.11 (Match Amical)

les Photos de Toulon - Lyon

Jean-Philippe Genevois, Dean Schofield et Seva Rokobaro. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Dean Schofield. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Xavier Chiocci - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Seva Rokobaro et Olivier Missoup. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Thomas Sonetti. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Seva Rokobaro et Xavier Chiocci. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Willie Mason. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Geoffroy Messina. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Geoffroy Messina et Willie Mason. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
David Smith, Jone Tawake, Seva Rokobaro. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Dean Schofield et Thomas Sonetti. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Seva Rokobaro, Jean-Philippe Genevois et Dean Schofield. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Xavier Chiocci et Damien Tussac. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Willie Mason, Olivier Missoup et Steffon Armitage. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Dean Schofield. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Steffon Armitage. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Benjamin Lapeyre et David Smith. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Julien Dumora. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Benjamin Lapeyre. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Jean-Philippe Genevois, Geoffroy Messina et Damien Tussac. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Pierrick Gunther, Christian Loamanu, Mickaël Ivaldi, Willie Mason et Kris Chesney. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu, Joe El Abd, Jérémy Sinzelle et Benjamin Lapeyre. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus
Matthieu Le Guevel, Kris Chesney et Joce Suta. - Toulon-Lyon -  © Aurélie Lantus

Le Progrès

Toulon croque le Lou

Le 06/08/2011


La tuile ! En plus des 34 points et des quatre essais, les Lyonnais repartent du Var avec un blessé grave : le pilier gauche Bogdan Balan, victime d’une entorse des ligaments d’un genou. Sorti sur civière à la 53 e minute, le joueur a été hospitalisé dans la soirée. «Il était notre premier choix au poste de pilier gauche. C’est très dommageable pour nous.

On devra se passer de lui durant six mois. C’est toujours difficile pour un promu de péter l’un de ces joueurs majeurs avant même le début de la saison. Il va falloir s’en remettre», commenté un Raphaël Saint-André dépité après la rencontre.

La soirée d’hier soir ne s’est pourtant pas résumée qu’à ce seul fait malheureux. Sur le gazon du stade Mayol, les hommes du LOU ont pu mesurer l’écart qui les sépare encore d’un des clubs phares du Top 14. «On ne joue pas le même championnat», notait le manager lyonnais, qui avouait avoir vécu une soirée compliquée : «Comme nous n’avions travaillé jusque là que la défense, cela a été dur pour nous en conquête, au niveau du jeu au pied et dans les impacts. De l’inquietude ? Quand vous êtes promu, il y en a forcément. On sera inquiêt jusqu’au jour où l’on sera sauvé en Top 14».

Pour autant, tout n’a pas été négatif sur la côte méditerranéenne. L’état d’esprit général et une partition défensive sont à ranger au rayon satisfaction. Si le RCT a tout de même inscrit quatre essais, deux ont été marqués sur des mauls et un troisième (inscrit par Lapeyre) sur un ballon de relance cafouillé par les Rhodaniens.

A titre individuel, Sukanaveita a été l’un des plus entreprenants alors que Sadourny signe une bonne entrée en jeu.

Il reste donc beaucoup de travail au promu. Rien d’anormal pour l’instant.

O.B.

La Provence

Toulon, ça avance

Le 06/08/2011

Le RCT a nettement dominé le promu lyonnais en match amical (34-3), hier au stade Mayol.

Ces deux frères sont inséparables! Entre le Top 14 (phases aller et retour), le Challenge Européen (matches aller-retour) et l'opposition amicale d'hier soir, Philippe et Raphael Saint-André ne resteront pas souvent éloignés, cette saison. "Se jouer à cinq reprises, c'est étonnant!", a souri l'entraîneur du LOU en arrivant à Mayol. "Pour être honnête, quand on a décidé d'organiser cette rencontre de préparation, on ne savait pas qu'on allait également se retrouver en Coupe d'Europe. Sinon, on ne l'aurait pas programmée, a rappelé le frère aîné, directeur sportif du RCT. Mais bon, ce type de confrontation est toujours une opportunité intéressante pour faire jouer encore beaucoup de jeunes."

Voici deux semaines, à Aix, "PSA" avait déjà pu tester plusieurs éléments issus des rangs Espoirs, lors d'un entraînement dirigé effectué devant le PARC (victoire 7 essais à 3). Hier, face à Lyon, promu parmi l'élite cette saison, Chiocci, Tussac, Ivaldi, Le Guevel, Bonnet, Gunther, Munoz, Zebango, Bruni et Sonetti ont pu ainsi s'exprimer à nouveau sous les yeux du staff professionnel, et ce, dans un Mayol particulièrement bien garni pour un match de préparation. Le dernier nommé s'est même vu confier l'habit du demi de mêlée en chef compte tenu des absences de Tillous-Borde, Cibray, Henjak, Magnaval et Giaccobazzi, tous blessés ou convalescents!

La "malédiction" des demis de mêlée

"La saison dernière, note un coach préoccupé, on avait été frappés par une malédiction des centres. Là, ce sont les '9'. Il faudrait au moins en récupérer un ou deux assez vite, car il ne reste plus que trois semaines avant la reprise du Top 14. Même si on avait de toute façon prévu de faire entrer Sonetti, on aurait aimé avoir des certitudes avec Tillous-Borde ou Cibray."

Hier, durant le match, "PSA" a tout naturellement multiplié les consignes en direction d'un Sonetti appliqué. Comme à Aix, l'ailier Zebango, les piliers Chiocci et Tussac ont encore été intéressants. A leurs côtés, Genevois a fait preuve d'une grande tonicité. Il n'a pas été le seul à se signaler parmi les titulaires potentiels.

Déjà saignants lors des ateliers menés conjointement avec le PARC, Dumora (100% au pied), Smith, Mason et Tawake - quatre des recrues estivales - continuent de bien s'intégrer. Délibérément privé de cadres confirmés toujours ménagés (Van Niekerk, Bruno, Emmanuelli, Bastareaud dont les retours en match sont programmés vendredi prochain contre les Saracens), ce RCT-là a maîtrisé le LOU, au final. Sans véritablement être bousculé. "Sur pas mal de choses, on est encore justes, mais c'est normal, prévient "PSA". Les gars ont énormément bossé depuis plusieurs jours. Ils ont donc emmagasiné de la fatigue. Le jus, il faudra l'avoir dans trois semaines." Pour la réception de Biarritz, en ouverture du championnat. Gros handicap pour le LOU. Hier, Balan, le pilier gauche titulaire de Lyon s'est sérieusement blessé à un genou (croisés). Il est out pour 6 mois.

Laurent BLANCHARD

Var Matin

Le RCT monte en puissance

Le 06/08/2011

Les staffs techniques des deux équipes s’attendaient à voir leurs joueurs émoussés. Ils n’avaient pas forcément tort. On jettera donc un voile pudique sur les scories qui ont émaillé la rencontre pour retenir le positif de ce match. En premier lieu, les quatre essais inscrits par le RCT, bien sûr, mais aussi une défense inviolée qui aura rarement été mise en défaut par les attaquants lyonnais. Quelques mauls plutôt bien menés sont également à mettre au crédit des Toulonnais.

Et malgré un rythme pas toujours soutenu, quelques rares éclaircies sont venues illuminer la soirée. En vrac, le volume de Tawake, les coups de patte de Dumora, quelques beaux caramels de Missoup, les accélérations de Smith, la densité physique d’Armitage au ras des regroupements, l’opportunisme de Lapeyre ou encore une belle échappée de Zebango sur son aile.

La bombe Smith

Dans le déroulé du match, Dumora répond d’abord à Loursac sur pénalité. Le match ne flirte pas avec les sommets, mais propose quelques côtes intéressantes. À la 18e minute, le talonneur Genevois inscrit le premier essai de la rencontre sur un maul bien conduit. À l’origine de cette action, un hors-jeu lyonnais sanctionné par une pénalité amenée aux cinq mètres par Dumora.

Près des lignes, c’est ce même Dumora qui servira la bombe David Smith venue de son aile pour se proposer extérieur et enrhumer la défense mal placée du LOU. Dumora transforme et le RCT mène 20-3 (33e).

À la reprise, Dumora, encore, tape intelligemment au pied par-dessus la défense lyonnaise. Smith allonge les foulées, mais ne peut devancer Sadourny revenu en couverture. Sorti à la 53e minute, l’ancien Palois a reçu une ovation du public méritée.

Alors que le match s’enlisait quelque peu, Lapeyre secouera le cocotier en ramassant un ballon cafouillé par le LOU dans ses vingt-deux, pour aller pointer entre les perches en sifflant (27-3, 59e). En toute fin de rencontre, Suta ajoutera un quatrième essai sur un maul bien mené.

Le RCT remporte le premier de ses cinq matchs à domicile sans trembler. Les kilomètres accumulés hier serviront pour attaquer les étapes de montagne. Merci bien. Au prochain !
 
Olivier BOUISSON

Rugby365.fr

Le RCT repart du bon pied

Le 06/08/2011

Pour son premier match de l'été, Toulon a remporté une victoire facile contre Lyon, avec la manière et un effectif renouvelé. De bon augure pour des Varois en quête de rachat après une saison très mitigée.

La saison du rachat a commencé de la meilleure des manières. Trois mois après avoir quitté le Top 14 la tête basse à la suite d’une lourde défaite sur la pelouse de Montpellier (27-3), les Toulonnais ont retrouvé le chemin de Mayol vendredi avec un match amical contre Lyon, leur premier de l’été. Face au LOU de Raphaël Saint-André, les hommes de son frère Philippe n’ont pas fait de détail et ont empoché un succès tranquille pour valider le début de leur préparation (34-3). Le président délégué au secteur sportif du RCT était forcément heureux, même s’il concédait que son équipe avait été en réussite pour son retour devant le public de Mayol. « Sur la physionomie du match, le score est quand même lourd pour le LOU, a reconnu « PSA » au coup de sifflet final. On marque un essai sur interception, l’autre sur une touche à cinq mètres où on est un peu chanceux. Je pense qu’on a montré beaucoup de puissance. On était bien en place défensivement et on a tenu le ballon, avec beaucoup de jeunes dans l’équipe, donc c’est bien. »

Avec quatre essais à la clé, signés Jean-Philippe Genevois, David Smith, Benjamin Lapeyre et Jocelino Suta, les Varois se sont baladés avec une équipe pourtant privée de nombreux éléments, blessés ou mondialistes. Les produits du centre de formation et les nouveaux venus ont parfaitement assuré la transition. « On a des jeunes qui bossent énormément avec nous. Sur ce match-là, on leur a donné leur chance. Certains, par envie, ont loupé des plaquages parce que l’envie dépasse parfois la raison et ils sortent un peu des systèmes. On voit des jeunes joueurs qui s’envoient, des nouvelles recrues qui ont aussi envie. Maintenant, il faut que la mayonnaise prenne et qu’on fasse une belle saison. » Mourad Boudjellal a en effet déjà mis la pression sur le groupe après le couac du printemps dernier, avec cette non-qualification pour les phases finales du championnat de France et une élimination en quarts de finale de la H-Cup.

Les Toulonnais n’auront donc pas le droit à l’erreur et Philippe Saint-André est déjà exigent avec son groupe. « Pour la suite, il en faudra beaucoup plus. Il faudra que l’on soit mieux collectivement en attaque, comme sur l’occupation du terrain et sur nos montées défensives. Physiquement, on voit qu’il y en a qui ont encore vraiment besoin de bosser car au bout d’une demi-heure, c’était un peu dur pour certains. » Le RCT compte monter en puissance jusqu’à la repris du Top 14 le 26 août prochain. Le niveau de l’opposition augmentera d’ailleurs d’un cran dès la semaine prochaine, avec la réception des Saracens, champions d’Angleterre en titre. « PSA » relativise toutefois l’importance de ces rencontres estivales. « Etre champion du monde des matchs amicaux, ce n’est pas intéressant. Pour nous, ce qui est important est d’être prêt pour le premier match contre Biarritz à domicile. » Les choses sérieuses commenceront alors et l’opération rédemption débutera pour de bon.

Sports.fr

Saint-André: "Beaucoup d'envie"

Le 06/08/2011

Soldée par un large succès (34-3) aux dépens du promu lyonnais, la première sortie du RC Toulon vendredi, à Mayol, était de nature à satisfaire Philippe Saint-André. Conscient qu'"il en faudra beaucoup plus" pour restaurer l'image d'un club écornée la saison dernière, le manager toulonnais appréciait tout autant la performance de ses recrues que l'intégration réussie de plusieurs jeunes Espoirs.

Philippe, le score de ce premier match de préparation est large en votre faveur. La copie vous satisfait ?
Je suis satisfait parce qu'il y avait beaucoup d'envie, ça, c'est important. Tout n'était pas parfait, on avait construit deux paquets d'avants, mais c'est intéressant, on avait panaché avec beaucoup de jeunes. Après, derrière, on avait moins de solutions parce qu'on comptait beaucoup de blessés. Sur la physionomie du match, le score est quand même lourd pour le LOU parce qu'on marque un essai sur interception, un autre sur une touche à cinq mètres, où on est un peu chanceux. Mais je pense qu'on a montré beaucoup de puissance, on a été bien en place défensivement et on a tenu le ballon avec beaucoup, beaucoup de jeunes, je le répète (onze joueurs du centre de formation étaient présents sur le terrain, ndlr).

Cette première sortie est-elle de nature à vous rassurer, si besoin en était ?
Il en faudra beaucoup plus, il faudra qu'on soit mieux collectivement en attaque comme aussi sur l'occupation du terrain et nos montées défensives. Physiquement, on voit qu'il y en a qui ont encore vraiment besoin de bosser parce qu'au bout d'une demi-heure, c'était un peu dur pour certains. On voit de nouvelles recrues, qui ont marqué des points, Dumora (Julien) au pied, David Smith à la main. Et puis, je crois que c'était bien de revoir le public de Mayol, qui a répondu présent ; je crois qu'ils étaient en manque de rugby. C'est sûr qu'aujourd'hui, il y avait beaucoup plus d'envie que lors de notre dernier match à Montpellier (le RCT restait sur un revers 27-3 face au MHR lors de la dernière journée de saison régulière, ndlr)...

"Etre champion du monde des matches amicaux, ce n'est pas intéressant"

Il va vous falloir monter en régime vendredi prochain face aux Saracens...
On va essayer, mais ce seront des performances différentes. On va jouer les Champions d'Angleterre après avoir joué les Champions de Pro D2. Ça va être différent. Mais être champion du monde des matches amicaux, ce n'est pas intéressant, ce qui l'est en revanche, c'est d'être prêt pour le premier match contre Biarritz à domicile (le 27 août, ndlr).

Cette jeunesse que vous intégrez vous permet d'étoffer l'effectif. Ça donne des idées ?
Je crois qu'on a des jeunes qui bossent énormément avec nous. Sur ce match-là, on leur a donné la chance. Certains ont fait des choses intéressantes, d'autres parce que l'envie dépasse parfois la raison ont raté des placages et sont sortis des systèmes. Mais la copie est pas mal aujourd'hui, et puis on n'a pas de blessés. C'est bien, on voit des jeunes joueurs qui s'envoient et des nouvelles recrues qui manifestent de l'envie aussi ; maintenant, il faut que la mayonnaise prenne et qu'on fasse une belle saison.

Propos recueillis par KRYSTEL ROCHE

Midi Olympique

Sans fausse note

Le 08/08/2011

Quatre essais marqués, aucun encaissé, 100% de réussite au pied, le RCT a a réussit son match vendredi soir face à une équipe lyonnaise qui découvre la dure réalité du haut niveau.

« Sur la physionomie du match, le score est quand même lourd parce que nous marquons quelques essais chanceux. » Philippe Saint-André a beau la jouer modeste, son équipe a fait grosse impression vendredi soir pour son premier véritable match amical de la saison. Bien sûr, les hommes du manager toulonnais ont su profiter des erreurs défensives adverses pour viser juste à chaque occasion: un ballon porté d’école après une pénaltouche sur le premier essai signé Jean-Philippe Genevois, une percée plein axe dans le désert de David Smith en position de centre pour le deuxième, un ballon cafouillé par les Lyonnais et chipé par Benjamin Lapeyre sur le troisième et un dernier pour la route de Jocelino Suta après un bon travail des avants. Mais tout de même, quelle démonstration de force ! Principal motif de satisfaction : la défense. Toulon n’a encaissé que trois points, marqués à la 12e minute de jeu par Romain Loursac sur pénalité. Et ensuite ? Plus rien. Pas une seule véritable occasion de scorer pour les Rhodaniens. « C’est bien, nous ne prenons pas d’essai, pouvait se féliciter David Fraisse, l’entraîneur de la défense après le match. Les joueurs commencent à trouver des repères. » Trouver des repères et retrouver de l’envie. « C’est sûr qu’il y avait beaucoup plus d’envie que lors du dernier match de la saison passée à Montpellier », ressasse PSA qui n’a toujours pas avalé la pilule.

Plus de densité physique

Dans une rencontre particulièrement engagée, les Rouge et Noir ont fait mal à leurs adversaires. Comme prévu après un recrutement ciblé en ce sens, ce nouveau cru toulonnais est plus épais que son prédécesseur. Steffon Armitage amène un surplus de densité physique au ras des regroupements, Jone Tawake est bien le numéro 8 puissant et perforateur que Toulon cherchait tandis que Willie Mason et ses grands bras ont des airs de pieuvre géante au centre de la ligne de trois-quarts. Raphaël Saint-André, l’entraîneur lyonnais, le concède d’ailleurs ci-dessous : c’est bien en conquête que Toulon a construit son succès. « Je crois que la longue préparation que nous avons suivie cet été nous permet d’être bien physiquement, explique le talonneur Jean-Philippe Genevois. Tout le monde est affûté et cela se ressent sur le terrain. Et puis ce n’est pas une bouillie de rugby que nous avons proposée. Offensivement il y a eu de bonnes choses. » Avec un Julien Dumora certes dans un fauteuil à l’ouverture mais qui a eu le mérite de jouer juste, à la main comme au pied. Bilan pour l’ancien Palois : une passe décisive pour l’intenable David Smith et un 100 % de réussite dans ses tentatives de pénalités et de transformations. « Et pourtant nous n’avions pas Jonny Wilkinson ni Matt Giteau, glisse Philippe Saint-André. C’était bien de voir nos buteurs en situation même si le stade a un peu sifflé. Mais j’ai besoin que nos jeunes joueurs prennent des repères à Mayol devant le public. » Surtout que les Saracens, champions d’Angleterre en titre, débarquent sur la rade vendredi soir pour le deuxième match de préparation. L’occasion pour les Toulonnais de se mesurer à un adversaire d’un tout autre calibre.

Guillaume ALBERTO

Rugbyrama

PSA: "Tout n'a pas été parfait"

Le 07/08/2011

Le manager du RCT, Philippe Saint-André, s'est montré satisfait de la large victoire obtenue face à Lyon vendredi soir à Mayol en amical (34-3). Si ses troupes ont marqués quatre essais sans en encaisser un seul, il estime qu'elles peuvent et doivent mieux faire. Toulon monte quand même en puissance.

L’ampleur du score (34-3) parle d’elle-même mais êtes-vous satisfait du contenu de ce premier vrai test de la saison ?
Philippe SAINT-ANDRE:
Je suis déjà satisfait de l’envie affichée par mes joueurs dans cette rencontre. C’est important. Tout n’a pas été parfait mais il y avait beaucoup de volonté. Nous avons fait jouer un paquet d’avant par mi-temps et c’était intéressant de les voir se comporter, surtout qu’il y avait un panaché avec beaucoup de jeunes. Sur la physionomie du match le score est quand même lourd parce que nous marquons quelques essais chanceux. Mon équipe a montré beaucoup de puissance et a été bien en place défensivement. Elle a su tenir le ballon avec beaucoup de jeunes dans ses rangs.

Quel regard portez-vous sur le rendement de ces promus de l’équipe espoir ?
P.S-A: Ils travaillent énormément avec nous et nous leur avons donné leur chance dans ce match. Certains ont fait des choses intéressantes, d’autres sont parfois un peu sortis des systèmes. Ils ont été débordés par l’envie et l’envie dépasse parfois la raison. Mais ils ont montré de belles choses globalement.

Sentez-vous que votre équipe monte en régime ?
P.S-A: Elle essaye en tout cas. La semaine prochaine nous jouerons les champions d’Angleterre (les Saracens vendredi prochain, N.D.L.R.). Là, c’était les champions de Pro D 2. Ce sera différent. Mais cela ne m’intéresse pas d’être champion du monde des matchs amicaux. Ce qui compte, c’est d’être prêt pour le premier match de TOP 14 contre Biarritz à la maison. Il en faudra beaucoup plus dans l’avenir. L’équipe devra être meilleure en attaque et dans l’occupation du terrain. Et puis il y a des joueurs qui ont vraiment besoin de bosser parce que c’était un peu dur pour certains d’entre eux au bout d’une demi-heure de jeu.

Propos recueillis par Guillaume ALBERTO