Toulon - Brive

Toulon

Toulon

Essai(s)
21 - MIGNONI
Transformation(s) réussie(s)
21 - LAPEYRE
Pénalité(s) réussie(s)
7, 48, 68, 80 - LAPEYRE

22-16

mi-temps : 10-6

Top 14, 18ème journée

samedi 12/02/11 - 13:45

Arbitre : Christophe Berdos (Ile-de-France) assisté de S. Attalah (Franche-Comté) et P. Bellet (Ile-de-France)

Essai(s)
65 - COOKE
Transformation(s) réussie(s)
66 - BELIE
Pénalité(s) réussie(s)
4, 43 - BELIE
34 - CAMINATI
55 - collectif
Brive

Brive

[RCT/CABCL] Sorti du piège Briviste...

[RCT/CABCL] Sorti du piège Briviste...

le 12/02/2011 à 18:17

Toulon s'est fait peur face à des Brivistes volontaires et bien organisés en défense.

Alors que le soleil avait fait son apparition sur Toulon après une matinée grise, c'était aux locaux de donner le coup d'envoi par l'intermédiaire de Tom May face au Faron.

Et pourtant, ce furent les Corréziens qui scorèrent les premiers sur une pénalité réussie dès la 3e par Bélie (0 - 3) : sur un lancer en touche de Mika Ivaldi dans nos 22'', un Toulonnais fait un écran et M. Berdos, sanctionne.

Toulon se lance alors dans la partie en attaquant. Mela se met à la faute et des 35'' face aux perches, Benjamin Lapeyre, promu buteur, remettait les deux formations à égalité (3 - 3, 6e).

L'ailier Toulonnais a l'occasion de doubler la mise à la 8e : sur un dégagement Toulonnais, Bélie heurte Claassen. Un maul se forme et un Briviste se met à la faute. Des 50'' à droite, le ballon passe légèrement à droite.

Il faudra attendre 10 minutes pour se mettre une action intéressante sous la dent : attaque en première main des Varois qui se déploient sur l'aile gauche mais Christian Loamanu est projeté en touche à 5'' de la ligne adverse (19e).

Ce n'est que partie remise puisque Pierre Mignoni va marquer en force. M. Bonhoure valide à la vidéo et Toulon mène 8 à 3 puis 10 à 3 avec la transformation de Benjamin Lapeyre à la 20e.

Brive ne se laisse pas compter et tente à l'image de son ouvreur Spedding qui claque un drop à la 28e, le ballon passe à côté. Caminati ne sera pas plus chanceux à la 30e sur une pénalité des 50''.

Côté Toulonnais, on joue par à-coups avec notamment une percée de Geoffroy Messina qui est repris à 10'' de l'en-but. Les Brivistes récupèrent le ballon et mettent à leur tour les Varois sous pression (32e).  D'ailleurs, Caminati recolle au score sur une pénalité des 45'' légèrement à droite (10 - 6).

En fin de première période, Benjamin Lapeyre rate une nouvelle pénalité (37e) et les Toulonnais un nouvel essai sur une domination territoriale et un départ au ras de la mêlée de Juan-Martin Fernandez-Lobbe : les Brivistes remettent la main sur le ballon et se dégagent (40e).

M. Berdos siffle sur cette maigre avance.

Au retour des vestiaires, le début de la seconde période est quasiment identique à la première : Caminati tente un drop à la 41e puis Bélie ramène son équipe à un point sur une pénalité sanctionnant une faute de Rudy Wulf dans le maul (10 - 9, 42e).

Sur le renvoi, le ballon tapé par Tom May ne fait pas 10'' : mêlée pour Brive.

Benjamin Lapeyre redonne un peu d'air au RCT en réussissant une pénalité à la 47e des 45'' droite (13 - 9).

Commence alors le bal des remplaçants : Kris Chesney cède sa place à Christophe Samson (48e).

De 52'' à gauche, Caminati voit sa pénalité passer à côté. Par contre, Benji Lapeyre passe sa 3ème pénalité de l'après-midi à la 54e (16 - 9).

Micka Ivaldi cède sa place à Jean-Charles Orioli, Davit Kubriashvili à Carl Hayman (55e), Pierre Mignoni au revenant Fabien Cibray (58e), Laurent Emmanuelli à Saimone Taumoepeau et Geoffroy Messina à Fotu Auelua (62e) tandis que le futur Toulonnais Palisson sort, touché.

En attendant, c'est Brive qui score par Cooke qui marque un essai sans trop d'opposition (64e). Avec la transformation, Bélie remet les compteurs à égalité 16 partout (65e).

La fin de match sera meublée par deux nouvelles pénalités réussies par Benjamin Lapeyre (68 et 80e) et de nouvelles occasions d'essais gâchées par les Toulonnais.

Au final, le RCT s'impose 22 - 16 et doit se contenter d'empocher les 4 points face à Brive, très bon en défense.

Toulon s'est sorti d'un match piège, le second après La Rochelle. Avec cette victoire, les Joueurs de Philippe Saint-André, toujours orphelins d'un vrai ouvreur, remontent à la 4e place.

De bonne augure avant le déplacement à Agen samedi prochain.

JJG
Photo : Aurélie LANTUS

 

les Vidéos de Toulon - Brive

Benjamin Lapeyre - Conférence de presse d'après match Toulon-Brive du 12.02.11 (Top 14)

Benjamin Lapeyre

Conférence de presse d'après match Toulon-Brive du 12.02.11 (Top 14)

Philippe Saint-André - Conférence de presse d'après match Toulon-Brive du 12.02.11 (Top 14)

Philippe Saint-André

Conférence de presse d'après match Toulon-Brive du 12.02.11 (Top 14)

les Photos de Toulon - Brive

Pierre Mignoni. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Mickaël Ivaldi. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Davit Kubriashvili. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Kris Chesney. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Rudy Wulf. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup, Christian Loamanu, Davit Kubriashvili et Pierre Mignoni. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta, Mickaël Ivaldi et Kris Chesney. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu et Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli, George Smith, Jocelino Suta et Christian Loamanu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe, Pierre Mignoni, George Smith et Olivier Missoup. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup, Pierre Mignoni, Laurent Emmanuelli et Benjamin Lapeyre. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
George Smith, Gabirieli Lovobalavu et Olivier Missoup. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Mickaël Ivaldi, George Smith, Geoffroy Messina et Christian Loamanu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Geoffroy Messina. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu et Tom May. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe, George Smith et Christian Loamanu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May et Gabirieli Lovobalavu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Benjamin Lapeyre. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup et Benjamin Lapeyre. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May et Carl Hayman. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
George Smith et Gabirieli Lovobalavu. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May, Juan-Martin Fernandez-Lobbe et George Smith. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta et Jean-Charles Orioli. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fabien Cibray. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu, George Smith et Romain Barthélémy. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christophe Samson, Jean-Charles Orioli et Jocelino Suta. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Saimone Taumoepeau. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Carl Hayman. - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus

E-Bleu Marine

Toulon passe avec un tout petit braquet

Le 12/02/2011

Le Rugby Club Toulonnais a assuré l’essentiel, sans briller, face à Brive (22-16). La victoire était primordiale pour intégrer le club des six. Compte tenu de sa pâle prestation, le RCT s’en contentera. Diverses approximations de part et d’autre firent avorter de bonnes intentions intiales. Les Rouge et Noir rendirent bien trop de ballons au pied. Souvent contrés en touche, ils furent en revanche souverains en mêlée fermée. Dans ce match manquant singulièrement de rythme, Loamanu vint heureusement réveiller les siens par sa puissance. Wulf, Messina puis les avants furent au relais et sur l'action suivante, Lovobalavu rentra, Fernandez-Lobbé en fit de même et Mignoni, en fin et malin stratège, donna de l’air à son équipe (20ème, 10-3). Pas pour très longtemps car, venant occuper tranquillement le terrain, Brive recolla avant la pause par Caminati. Et même après par l’intermédiaire de Bélie (42ème, 10-9). Peu serein dans le jeu, Toulon ne l’était guère plus au tableau d’affichage.

Le pied de Lapeyre, heureusement...

Reconverti buteur, Lapeyre passa deux nouvelles pénalités. Mais un judicieux coup de pied dans le dos de la défense de Spedding fut repris dans l’enbut par Cooke. Mayol trembla logiquement à 16-16. Lapeyre le soulagea trois minutes plus tard. Une nouvelle frayeur intervint à dix minutes de la fin quand Spedding perça plein axe sur 40 mètres. Heureusement pour Toulon, le soutien manqua à Vosloo. Toujours dans le match, le CA Brive tiendra le choc sur pick and go en fin de rencontre. Auteur quasiment d’un sans-faute, Benjamin Lapeyre en profitera pour passer une cinquième et dernière pénalité à la sirène. Le RCT s’était sorti du match-piège par excellence. Petit bras car trop fébrile dans son jeu, il vainquit laborieusement une formation corézienne accrocheuse et rigoureuse ayant contesté la victoire jusqu’au bout.

Johan LIVERNETTE

Rugbyrama

Toulon à minima

Le 12/02/2011

Toulon a eu toutes les peines du monde pour disposer d'une équipe briviste accrocheuse (22-16). Dominateur au niveau de la possession du ballon, le RCT s'est heurté à une grosse défense corrézienne. La botte de Lapeyre a été très précieuse en l'absence de Wilkinson. Bon bonus défensif pour Brive.

Rarement un match n'aura autant senti le piège pour une équipe à domicile. Entre les nombreux absents, au rang desquels Wilkinson, Contepomi, ou Van Niekerk, la relative mauvaise passe du RCT et la motivation de Corréziens qui avaient l'occasion de sortir de la zone de relégation, les conditions étaient réunies pour gâcher la fête de bienvenue du Gallois Gavin Henson présent au bord du terrain. L'enjeu était toutefois de taille pour les Toulonnais qui se devaient de gagner pour rentrer à nouveau dans les places qualificatives pour les phases finales. En somme, on avait, sous le soleil de Mayol, les ingrédients pour une belle partie de rugby. Pourvu que l'enjeu ne prenne pas le pas sur le jeu...

Mais un cliché est souvent un cliché pour une raison, et en termes de jeu, les spectateurs n'étaient pas exactement bien servis. Les approximations étaient trop nombreuses, les transmissions mal assurées. Ajoutez à cela une certaine timidité des deux côtés, et vous obtiendrez un premier acte plutôt terne. Bélie et Caminati étaient les seuls à marquer pour l'équipe briviste (4e, 34e) malgré quelques bonnes intentions. Côté varois, l'absence d'un vrai ouvreur se faisait sentir et il fallait s'en remettre aux exploits de Messina ou Loamanu, ainsi qu'à la botte de Lapeyre. Ce dernier ouvrait le score pour son équipe (6e) avant l'essai de Mignoni (20e). Les équipes rentraient au vestiaire sur le score de 10 à 6 pour le RCT. Le match restait indécis, on attendait mieux.

Lapeyre tient la baraque

Malgré leur retard au score, les Brivistes étaient bien présents, à l'affût de la moindre erreur d'adversaires orphelins de leurs leaders de jeu. Bélie ramenait son équipe à un point (42e) avant que Cooke, magistralement servi par Spedding d'un petit coup de pied derrière la défense, n'inscrive un bel essai qui récompensait les efforts des Coujoux (65e). Mais en face, Benjamin Lapeyre, intronisé buteur, était dans un bon jour et permettait à son équipe de faire la course en tête. Il passait ainsi quatre pénalités (48e, 55e, 68e, 80e) et offrait à son équipe la victoire sur le score de 22 à 16. De quoi être satisfait en l'absence des artificiers habituels.

Le RCT signe donc une victoire assez peu convaincante, qui lui permet tout de même d'envisager l'avenir un peu plus sereinement. Il revient à la faveur de cette journée à hauteur de Clermont et remonte à la quatrième place avant le match de Biarritz, en déplacement au Stade français. Les Brivistes auront quant à eux du mal à se satisfaire du bonus défensif tant ils pouvaient espérer mieux. Le contenu est néanmoins encourageant pour la suite, d'autant plus que le point glané leur permet de coller aux Rochelais. La guerre pour le maintien est loin d'être finie.

Thomas CORBET

L'Equipe.fr

Brive s'accroche

Le 12/02/2011

En déplacement à Toulon, Brive devait obligatoirement ne pas rentrer bredouille pour continuer à rester dans la course. En décidant d'envoyer beaucoup de jeu et en misant sur le rythme, les Brivistes avaient probablement choisi la bonne tactique. Car autant le RCT flambe en coupe d'Europe, autant il peut sembler patachon en championnat. De fait, le grand Toulon était bousculé par un CAB qui, comme d'habitude, se mettait à réagir une fois le dos au mur. Mais Toulon a cette faculté qu'ont les grands clubs de pouvoir inverser le cours d'une rencontre sans forcément jouer son meilleur rugby. Un essai de Mignoni mettait les Varois en confiance et les Corréziens commençaient à regretter certaines actions qui n'étaient pas allées au bout. Un essai de Cooke à l'heure de jeu remettait les deux équipes à égalité. Brive pouvait même espérer passer devant. Mais les maladresses d'une saison ne peuvent s'oublier en un seul match. Toulon finissait par l'emporter (22-16) grâce à son buteur, Lapeyre, mais le point de bonus des joueurs du CAB leur permettait de recoller.

Bertrand LAGACHERIE.

Site du CA Brive Corrèze Limousin

Le point de vue Briviste

Le 12/02/2011

Les Brivistes ramènent le bonus défensif de leur déplacement à Mayol.

Avec un temps ensoleillé et une température printanière, les conditions étaient idéales sur la Rade cet après-midi. Malgré de nombreux absents de part et d’autres (Wilkinson, Contepomi, Bruno, Van Niekerk côté RCT et Noon et Popham côté CAB) on pouvait donc s’attendre à une rencontre animée entre deux formations bien décidées à prendre des points aujourd’hui.

Plutôt à l’aise chez les cadors du championnat ces dernières semaines, Brive ouvre rapidement le score grâce à la botte de Mathieu Bélie (0-3). Une première réussite pour le demi-de-mêlée briviste à laquelle Benjamin Lapeyre répond immédiatement  (3-3).

Le CAB est bien entré dans ce match. Thibault Dubarry glane quelques précieuses munitions en touche, la mêlée tient le choc et le jeu au pied de Julien Caminati permet d’occuper la moitié de terrain adverse. Seul problème de ce début de rencontre, la défense et les placages manqués qui vont couter cher aux Brivistes. Après vingt minutes de jeu, Loamanu charge, échappe à plusieurs défenseurs avant d’être repris.  Le jeu rebondit pour Mignoni qui marque entre les perches le premier essai du match (10-3). Pas vraiment dangereux jusque la, le RCT fait preuve d’un froid réalisme pour passer devant.
Les Noir et Blanc ne se désunissent pas pour autant et tentent de jouer tous les coups à fond. Ils sont récompensés par une pénalité longue distance réussie par Julien Caminati avant le repos (10-6).

Avec quatre points de retard à la mi-temps, ils sont encore dans le coup et peuvent faire basculer la rencontre avec l’appui du vent dans la deuxième partie du match.
Mathieu Bélie, dès le retour des vestiaires, ramène son équipe encore un peu plus près sur pénalité (10-9).

Mais Toulon se doit d’accélérer devant son public. 7ème au classement, les hommes de Philippe Saint-André doivent s’imposer pour ne pas se laisser décrocher dans la course aux phases finales.

Sous les coups de boutoirs des Varois, les Corréziens plient mais ne cèdent pas.  Ils concèdent finalement deux pénalités à Benjamin Lapeyre qui porte le score à 16-9.

A quinze minutes de la fin, Brive a encore le bonus défensif mais semble avoir les moyens d’espérer mieux. Après une bonne mêlée dans les vingt-deux mètres du RCT, le cuir arrive dans les mains de Scott Spedding. L’ouvreur sud-africain semble tergiverser mais délivre finalement une superbe passe au pied pour Ronnie Cooke qui profite de l’offrande pour marquer le premier essai briviste.

Mathieu Bélie transforme (16-16), les deux équipes sont à égalité. Mais dans les dernières minutes, l’indiscipline des Corréziens leur privera finalement d’un match nul voir d’une victoire à Mayol. Benjamin Lapeyre scelle le score du match grâce à deux nouveaux coups de pied (22 - 16).

Brive décroche donc un bonus défensif et devra confirmer avec la réception du Stade Français vendredi au Stadium.

Les actus du match