Castres - Toulon

Castres

Castres

Essai(s)
8 - TEKORI
16 - McINTYRE
Transformation(s) réussie(s)
9, 17 - McINTYRE
Pénalité(s) réussie(s)
60 - TEULET
Drop(s) réussi(s)

17-33

mi-temps : 14-13

Amlin Challenge Cup, 1ère journée

vendredi 09/10/09 - 19:00

Arbitre : Chris White (Angleterre)

- Temps : Pelouse grasse.

Essai(s)
28, 46 - ROONEY
64 - HENJAK
Transformation(s) réussie(s)
29, 47, 65 - FAUQUE
Pénalité(s) réussie(s)
6 - FAUQUE
Drop(s) réussi(s)
19 - MAY
57 - FAUQUE
73 - GIACOBAZZI
Toulon

Toulon

[Europe] CO / RCT : Toulon retrouve du punch !

[Europe] CO / RCT : Toulon retrouve du punch !

le 09/10/2009 à 20:49

Vainqueur 33 à 17 à Castres pour la 1e journée de l'Amlin Challenge Cup, le RCT renoue avec la victoire.

Avec 3 essais - dont un doublé de l'arrière Luke Rooney désigné "homme du match" -, les Toulonnais ont pris leur revanche du match de Championnat face à Castres sur leur pelouse de Pierre-Antoine.

Si c'est Sébastien Fauqué qui défleurait le planchot avec une pénalité à la 6e, c'est Castres qui, contre la physionomie du match en début de partie, allait inscrire le premier essai par l'intermédiaire de Tekori après recours à l'arbitrage vidéo de sinistre mémoire pour les Varois... Avec la transformation de McIntyre, le CO passait devant au score, 7 à 3 à la 9e.

Dans la foulée, ou presque, les Tarnais doublaient la mise par l'intermédiaire de leur ouvreur Néo-Z qui échappait à un placage de son vis-à-vis Toulonnais pour pointer entre les perches. La transformation était une formalité et les Joueurs du duo Labit-Travers s'envolaient au score : 14 - 3 à la 17e...

On commençait à s'inquiéter pour les coéquipiers de Philip Fitzgerald, d'autant que si la touche était bonne, la mêlée se faisait copieusement chahuter.

Toulon jouait donc ses coups à fond, témoin le drop réussi par Tom May après un ballon un peu cafouillé par Sébastien Fauqué. Avec ce drop, le centre Anglais ramenait à 14 - 6 son équipe à la 19e.

Il faudrait attendre près de 10 minutes pour que Luke Rooney fasse recoller au score le RCT avec un essai conclu en bord de touche avec un beau raffut sur Bourret. L'arrière australien concluait ainsi une belle séquence d'attaque. Avec la transformation de Sébastien Fauqué, le RCT revenait à un petit point des locaux.

Et le score n'évoluera plus jusqu'à la mi-temps.

A la reprise, le même Rooney se distinguait à la 46e avec son 2nd essai personnel du début de soirée en pointant entre les perches. Un caviar par Fauqué qui donnait l'avantage au RCT, 20 à 14 à la 47e.

10 minutes plus tard, l'ouvreur Toulonnais passait à son tour un drop : 23 - 14 pour le RCT.

A l'heure de jeu, "Robocop" alias Romain Teulet - rentré à la place de McIntyre, réussissait une pénalité pour réduire le score à 17 - 23.

Ce furent les derniers points inscrits par les locaux.

En effet, à la 64e, Matt Henjak - très bon ce soir - qui allait, en force, à dame. Sébastien Fauqué, dans un fauteuil, transformait et le RCT prenait le large, 30 à 17.

Toulon faisait tourner en 1ère ligne. Castres aussi. Du coup, le RCT retrouva plus d'allant en mêlées fermées.

A la 73e, alors qu'il fallait encore marquer un essai pour obtenir le point de bonus offensif, Anthony Giacobazzi, entré à la 69e, préférait assurer le score par un drop qui donnait un 33 à 17.

Ce fut le score final, alors que Luke Rooney dosait mal son coup de pied à suivre qui finit en ballon mort malgré la course de Mafi Kefu.

Bon début du Rugby Club Toulonnais (dans un nouveau maillot) en Amlin Challenge Cup dans un match plaisant montrant de belles dispositions offensives.

A confirmer jeudi prochain face aux Saracens, sérieux prétendants au titre.

JJG

Photo : Manuel BLONDEAU / Icon Sport

les Vidéos de Castres - Toulon

Tom May - Interview de Tom May avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

Tom May

Interview de Tom May avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

Sinoti Sinoti - Interview de Sinoti Sinoti avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

Sinoti Sinoti

Interview de Sinoti Sinoti avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

Aubin Hueber et Tana Umaga - Point presse d'Aubin Hueber et Tana Umaga avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

Aubin Hueber et Tana Umaga

Point presse d'Aubin Hueber et Tana Umaga avant le match aller face à Castres en Amblin Challenge Cup 2009/2010.

E-Bleu Marine

Le RC Toulonnais prend sa revanche sur Castres.

Le 09/10/2009

Moins d’une semaine après sa courte défaite à Pierre Antoine (21-19), le Rugby Club Toulonnais a pris sa revanche sur le Castres Olympique (17-33) lors de la première journée du Challenge Européen. Son succès s’est essentiellement dessiné en seconde période où les Varois ont infligé un cinglant 20-3 aux Tarnais. L’entame fut aussi rouge et noire. Mais par la suite, le Castres Olympique prit du poil de la bête. Il domina devant, notamment en mêlée fermée où les Rouge et Noir souffrirent durant une heure. Le CO mena au score mais Toulon sut tenir le choc en défense tout en étant efficace sur ses quelques temps forts. Et quand les locaux baissèrent de rythme en seconde période, les partenaires de Fitzgerald surent porter l’estocade. Au niveau des individualités, si la première ligne connut de grosses difficultés, l’impact d’Auelua, la présence dans les airs de Chesney et le dévouement défensif de Sourice et Missoup firent le plus grand bien. Derrière, les satisfactions sont nombreuses car May, Lovobalavu et Rooney se montrèrent dangereux à chaque ballon touché. Surtout le décisif arrière australien auteur de deux des trois essais de son équipe.

Turn over payant

Cette victoire acquise face à une équipe castraise apparemment émoussée -le CO disputait son sixième match en 24 jours- démontre une fois encore la qualité de l’ensemble du collectif rouge et noir. Le turn over instauré par le staff a cette fois payé. Certains joueurs en manque de temps de jeu sont apparus affamés et affutés à Pierre Antoine. Chacun voulait prouver sa valeur pour espérer gagner sa place en Top 14. Mais avec cette excellente entrée en matière, Toulon jouera aussi certainement sa chance en Amlin Challenge Cup. L’unique place qualificative devrait se disputer entre le RCT et les Saracens qui vinrent à bout des Italiens de Rovigo. Toulonnais et Anglais ayant remporté leur premier match, le choc de jeudi prochain prend une tout autre tournure. Opposé au leader invaincu de la Première Ligue, Toulon en saura un peu plus sur son potentiel et ses chances de qualification pour les quarts-de-finale.

Johan LIVERNETTE

Var Matin

Challenge européen : un Toulon champagne !

Le 10/10/2009

Pour ce premier match de Challenge européen, Toulon retrouvait hier soir Castres une semaine après son match raté en championnat. Dans un contexte à l'enjeu tout différent, les « Rouge et Noir » au collectif remanié ont décidé de varier davantage leur jeu peut-être trop lisible ces derniers temps. Castres avait annoncé ne pas avoir la tête à l'Europe mais alignait pourtant une équipe des plus compétitives.

D'entrée de jeu, dans un maillot « Challenge européen », ce RCT-là fait preuve d'intentions. Le ballon va d'une aile à l'autre. Fauqué concrétise au pied. Mais sur le renvoi, la réception toulonnaise flotte, le ballon chaloupe, les Castrais partent à la pêche et ramènent dans leurs filets un premier essai validé par la vidéo.

Malgré ce cadeau, le RCT est bien présent, notamment en touche et dans l'envie d'envoyer du jeu. L'ambition est au rendez-vous ! Mais sur un renversement, le demi d'ouverture local, plein champ, surprend la défense varoise et marque entre les perches.

20 à 3 en 2e période

La réaction des revenants ne tarde pas. Missoup sonne la charge, May passe un drop plein d'à-propos. Puis c'est au tour de Rooney de concrétiser en bout de ligne une attaque renversée et d'inscrire ainsi le premier essai toulonnais. Le RCT recolle au score. Juste avant la pause, suite à une touche prise des deux mains par Chesney, le ballon vole à l'aile mais un malencontreux en-avant interdit à Lovobalavu de signer un essai d'école.

Mais après le pinard de rugby offert il y a huit jours, on déguste un rugby pétillant. Le premier toast, en ce début de seconde période, est porté par l'arrière varois qui concrétise une nouvelle fois un beau mouvement offensif de toute l'attaque. Désormais, le RCT joue libéré et occupe bien le terrain par de longs coups de pied. La pression, ce sera pour plus tard ; peut-être lors de la 3e mi-temps.

En attendant, l'heure, côté varois, est au réalisme traduit par un nouveau drop, signé Fauqué. Ça part de tous les côtés, Lovobalavu et Sinoti se multiplient sur une aile, Henjak, sur un regroupement de l'autre côté, s'infiltre dans un trou de souris. L'emprise est toulonnaise. Cette équipe « bis » de la rade, à l'image de Giacobazzi plein d'audace, a fait plaisir à voir jouer. Cette victoire probante acquise avec la manière, dans un contexte certes moins oppressant que le Top 14, est, en tout cas, des plus encourageantes pour la suite.

Paul MASSABO

La Provence

Les Toulonnais rallument la flamme.

Le 10/10/2009

Le Challenge européen a beau être le parent pauvre des compétitions continentales, il n'est pas pour autant dénué de tout intérêt. Et la rencontre opposant hier Castres à Toulon n'avait rien d'un remake de la tristounette journée de championnat de la semaine dernière. Surtout, si l'on se place du côté toulonnais…

Dominés samedi dernier au stade Pierre-Antoine dans tous les secteurs de conquête, les Varois - pour la plupart réservistes - ont livré hier une bien meilleure copie. Nettement plus inspirés sur les lancements de jeu, bien plus appliqués en touche et faisant preuve de davantage d'initiatives, les joueurs de Philippe Saint-André ont agréablement surpris, car entre Toulon et le Challenge européen, c'est loin d'être une folle histoire d'amour.

Un "Je t'aime, moi non plus" qui a valu la saison dernière au RCT de boire le bouillon plus souvent qu'à son tour. Hier, il n'en a rien été. Mieux, les Rouge et Noir auraient même pu décrocher le point du bonus offensif. Avec notamment un Luke Rooney des grands soirs, auteur de deux essais pour son premier match de la saison, et un Sébastien Fauqué, qui n'a plus rien de l'ouvreur fantomatique de la saison dernière, on a eu la confirmation de la richesse de l'effectif varois. Un motif d'espoir pour l'avenir.

Éric BRETON