Toulon - Montauban

Toulon

Toulon

Essai(s)
19 - CIBRAY
46 - SUTA
Transformation(s) réussie(s)
21 - WILKINSON
Pénalité(s) réussie(s)
16 - WILKINSON
Drop(s) réussi(s)

18-7

mi-temps : 13-7

Top 14, 18ème journée

samedi 09/01/10 - 14:30

Arbitre : Hervé Dubes (Côte d'Argent) assisté de M. Jean-François Lavocat et Jean-Claude Bes.

Spectateurs : 11518

Essai(s)
10 - DELASAU
Transformation(s) réussie(s)
10 - ROSALEN
Pénalité(s) réussie(s)
Drop(s) réussi(s)
38 - collectif
Montauban

Montauban

Se contenter de la victoire...

Se contenter de la victoire...

le 09/01/2010 à 18:36

Une semaine après la défaite à Clermont, le RCT relève la tête en battant Montauban (18 - 7) mais sans le bonus...

Lorsque les Toulonnais pénétrèrent sur la pelouse de Mayol dans le sillage de leur Capitaine Joe Van Niekerk, c'était pour se "racheter" du match de Clermont auprès de leurs Supporters.

Et l'on se disait que l'affaire était bien engagée tant les Toulonnais entamèrent la rencontre tambour battant.

Dès la 2e minute, l'occasion d'ouvrir le score était offerte à Jonny Wilkinson suite à un maul Toulonnais sur une touche varoise. Du bord de touche droite face au Faron et de plus de 35", l'ouvreur anglais ratait la cible.

Toulon produisait du jeu mais se heurtait à la défense, pas toujours dans les règles, des visiteurs.

A la 10e, le froid qui régnait sur Mayol se fit encore un peu plus vif avec un essai de près de 80" inscrit par Delasau (le "X Man" du match aller...) sur une interception d'une passe sautée de Mafileo Kefu... Avec la transformation face aux perches de Rosalen, et contre toute attente, les Montalbanais menaient 7 à rien.

Les Joueurs de PSA s'en remettaient alors à la botte de Jonny Wilkinson pour combler l'écart : à la 16e, l'Anglais passait une pénalité de 25" légèrement à droite (3 - 7) alors que Jocelino Suta sortait la bouche en sang (il se fera poser deux points de suture), remplacé par Esteban Lozada.

A mi parcours de la première période, le RCT pilonne la ligne adverse et c'est Fabien Cibray qui inscrit sur le petit côté le premier essai Toulonnais (20e - 8 - 7). Du bord de touche droite et dans un angle fermé, Jonny W. transformait la réalisation du jeune demi-de-mêlée (10 - 7 à la 21e).

Mais Montauban ne s'en laisse pas pour autant compter et Rosalen rate une pénalité des 35" légèrement à gauche (32e).

La fin de la première période sera marquée par un drop de Jonny Wilkinson à la 38e pour arriver à la pause sur le score de 13 à 7.

Le début de la seconde période sera la copie conforme de la première avec une main mise Rouge et Noire sur la partie.

Et cette fois, l'obstination payera puisque Jocelino Suta marquera le 2nd essai Varois à la 47e (18 - 7). Toujours du bord de touche, mais cette fois face à La Rade, l'artilleur Toulonnais ne parviendra pas à rééditer sa prestation de la 21e.

Peu avant l'heure de jeu (55e), Juan-Martin Fernandez-Lobbe devra laisser sa place, touché à la cheville. C'est Olivier Missoup qui le remplacera, Joe Van Niekerk glissant au couloir.

La fin de partie sera toujours dominée par les Toulonnais mais sans pour autant marquer de nouveaux points, malgré plusieurs occasions franches.

Et à 5 minutes de la fin, c'est Montauban qui est à deux doigts d'inscrire un deuxième essai par Henderson.

Dominateurs en mêlée mais moins performants en touche, les Joueurs au Brin de Muguet doivent se contenter de la victoire, une nouvelle fois sans le bonus.

Ce match aura rassuré sur la mêlée Toulonnaise et aura permis de jauger les qualités de Fabien Cibray à la mêlée.

Se profile désormais le match de jeudi soir à Londres face aux Saracens où Toulon devra composer avec une infirmerie bien remplie, notamment en seconde ligne.

JJG

 

 

les Vidéos de Toulon - Montauban

Philippe Saint-André - Réaction de Philippe Saint-André après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Philippe Saint-André

Réaction de Philippe Saint-André après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

 -

Jean-Charles Orioli - Réaction de Jean-Charles Orioli après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Jean-Charles Orioli

Réaction de Jean-Charles Orioli après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Joe Van Niekerk - Réaction de Joe Van Niekerk après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Joe Van Niekerk

Réaction de Joe Van Niekerk après le match face à Montauban (18e journée Top 14 Orange 2009/2010).

les Photos de Toulon - Montauban

Joe Van Niekerk. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Jonny Wilkinson. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Fabien Cibray. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe et Davit Kubriashvili. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate, Juan-Martin Fernandez-Lobbe et Fabien Cibray. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Mafileo Kefu, Christian Loamanu et Jamie Robinson. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Mafileo Kefu et Jamie Robinson. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe, Ross Skeate, Fabien Cibray et Sébastien Bruno. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli, Juan-Martin Fernandez-Lobbe, Joe Van Niekerk, Fabien Cibray et Mafileo Kefu. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe et Fabien Cibray. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe, Mafileo Kefu, Christian Loamanu et Fabien Cibray. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Mafileo Kefu et Jocelino Suta. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu et Joe Van Niekerk. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate, Joe El Abd, Laurent Emmanuelli, Davit Kubriashvili et Esteban Lozada (au sol). - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Mafielo Kefu, Jonny Wilkinson, Davit Kubriashvili et Laurent Emmanuelli. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno, Ross Skeate et Joe El Abd. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu, Mafileo Kefu, Fabien Cibray et Joe El Abd. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Jocelino Suta et Jonny Wilkinson. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Juan-Martin Fernandez-Lobbe et Laurent Emmanuelli. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Rory Lamont, Jamie Robinson et Fabien Cibray. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Joe Van Niekerk et Mafileo Kefu. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Joe Van Niekerk. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Gabirieli Lovobalavu. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate et Sébastien Bruno. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Davit Kubriashvili, Joe El Abd et Ross Skeate. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Rory Lamont. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Jonny Wilkinson et Joe Van Niekerk. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Davit Kubriashvili, Jean-Charles Orioli et Saimone Taumoepeau. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Anthony Giacobazzi - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Jean-Charles Orioli. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
J. Wilkinson, O. Missoup, J. Van Niekerk, E. Lozada, A. Giacobazzi, J. Suta, JC. Orioli, J. El Abd. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup, Jocelino Suta et Davit Kubriashvili. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Joe El Abd et Luke Rooney. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Davit Kubriashvili, Anthony Giacobazzi, Saimone Taumoepeau, Joe Van Niekerk et Esteban Lozada. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Jean-Charles Orioli, Anthony Giacobazzi, Davit Kubriashvili et Esteban Lozada. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Olivier Missoup et Davit Kubriashvili. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus
Anthony Giacobazzi, Joe Van Niekerk, Jocelino Suta et Esteban Lozada. - Toulon-Montauban -  © Aurélie Lantus

L'Equipe.fr

Toulon se replace.

Le 09/01/2010

Belle réaction de Toulon, qui a réalisé une grosse performance pour s'imposer face à Montauban (18-7). Les Montalbanais ont fait plus que résister mais le RCT a pu compter dur un pack impérial. La course aux barrages est toujours d'actualité.

La déculottée administrée par Clermont la semaine dernière (39-3) n'est plus qu'un mauvais souvenir du côté de la rade. Mené par un Wilkinson des grands jours, Toulon n'a fait qu'une bouchée de Montauban. Enfin, une bouchée qu'il a quand même fallu bien mastiquer avant de l'avaler. Car les Montalbanais n'étaient pas venus pour profiter d'une météo assez clémente mais bel et bien pour jouer au rugby. Résultat des courses, le match était de qualité et le RCT, s'il n'a pas réalisé un cavalier seul, a dû s'employer pour signer une victoire convaincante et se replacer idéalement dans la course aux barrages.

Pour en arriver là, les Toulonnais ont pu compter sur un très bon Jonny Wilkinson, auteur d'une transformation, d'un drop et d'une pénalité. Présent juste pendant une période face à Clermont, l'ouvreur international anglais a fait peser son influence sur la rencontre pendant sa presque intégralité (remplacé à la 76e par Contepomi, excusez du peu). De fait, après un essai rapide de Montauban à la 10e minute, le RCT allait peser de plus en plus sur la rencontre, à l'image d'un Joe Van Niekerk déchaîné et bien près d'inscrire un troisième essai toulonnais. Et que dire du pack varois (à l'origine des deux essais) qui torturait son vis-à-vis jusque dans les dernières minutes de la rencontre. C'est évident, Toulon veut repartir de l'avant et vise plus que jamais les barrages.

B.L.

Rugbyrama

Toulon se rassure.

Le 09/01/2010

Une semaine après la gifle clermontoise, les Toulonnais se sont rassurés face à Montauban (18-7) en s'appuyant notamment sur une mêlée fermée dominatrice. Un succès qui permet aux Varois de retrouver la sixième place en attendant le résultat de Biarritz face au Stade français.

Toulon a su retenir les leçons du week-end dernier. Dominés sur les groupés pénétrants, laminés en mêlée fermée et donc sèchement battus par Clermont (39-3), les hommes du trio Hueber-Saint-André-Umaga ont rectifié le tir. Et surtout marqué au fer rouge le pack montalbanais. Il est vrai que les retours conjugués de Bruno et Emmanuelli en première ligne se sont avoués ô combien bénéfiques, les deux hommes apportant toute leur expérience et leur science de la mêlée. Dans ce secteur, le RCT a fait vibrer le public de Mayol malgré le froid. Dès les première secondes, le ton était donné. Deux introductions pour autant de corrections. Problème : le canonnier local Jonny Wilkinson ne concrétisait pas la domination des siens dans les épreuves de force.

Pire, Montauban fut le premier à débloquer le tableau d'affichage. Sur une attaque varoise, Kefu tergiversa et vit sa passe interceptée par la fusée Delasau qui fila aplatir 90 mètres plus loin entre les poteaux (10e). Pas de quoi inquiéter toutefois les joueurs de la Rade qui monopolisèrent le ballon. Le buteur Wilkinson rapprocha son équipe grâce à une pénalité (16e) avant que le pack toulonnais ne fasse subir une nouvelle déconvenue au huit tarn-et-garonnais. Après un gros travail de sape, Cibray joua malicieusement dans le côté fermé avec son ailier Lovobalavu. Ce dernier redonna à son demi de mêlée qui marqua à en coin (19e). Juste avant la pause, Wilkinson montra toute sa classe en claquant le drop de près de quarante mètres et ainsi asseoir la domination des locaux (13-7).

Le raté de Henderson

Toulon avait la main mise sur les débats mais l'avantage n'était guère confortable. Surtout que Montauban allait bénéficier d'un fort vent favorable au cours du deuxième acte. L'ouvreur Cédric Rosalen ne s'embarrassait pas et occupait merveilleusement bien le terrain. Très joueur, le MTG XV sentait le coup jouable mais se heurta à une défense toulonnaise très efficace. Les partenaires de Julien Audy se firent même crucifier sur une nouvelle mêlée à cinq mètres. Souffrant le martyre, le pack visiteur subissait et Loamanu était à quelques centimètres de conclure. Sur le renversement, Suta alla à dame sans opposition (47e). Breakant au bon moment, le RCT envisageait le point de bonus offensif, son objectif de début de rencontre. Mais au final, l'équipe du président Boudjellal dut se contenter seulement de la victoire (18-7).

Le tableau d'affichage n'évolua plus. Montauban repart donc bredouille de son déplacement dans le Var. Les protégés de la paire Raynaud-Calvet ne furent pas récompensés de leurs efforts, eux qui ne fermèrent jamais le jeu mais qui manquèrent de munitions, notamment sur leurs introductions en mêlée. Le centre Henderson aurait pu (dû !) offrir le point de bonus défensif à ses coéquipiers mais il lâcha le ballon au moment d'aplatir (76e). Montauban eut sa chance mais il ne sut pas la saisir. Au classement, le MTG XV reste à la onzième place, avec seulement sept points d'avance sur le premier relégable, Bayonne. Toulon, quant à lui, est toujours en course pour une place qualificative pour les play-off.

Clément MAZELLA

La Provence

Toulon repart de l'avant.

Le 10/01/2010

Le RCT, vainqueur de Montauban hier, a renoué avec le succès et se replace dans la course aux barrages du Top 14.

Le Rugby Club Toulonnais a chassé les démons clermontois. Hier, en venant à bout de Montauban (18-7), les hommes de Philippe Saint-André se sont remis dans le sens de la marche. Le manager du club varois a pourtant cru que ses troupes étaient reparties pour revivre une après-midi cauchemardesque. Il a vu ressurgir les fantômes de Marcel-Michelin quand Delasau a chipé une passe mal ajustée de Kefu et est parti assommer le RCT en contre (0-7, 10e).

"Cet essai plombe la rencontre et a annihilé nos velléités offensives", estime le pilier Laurent Emmanuelli. "Après cette interception qui nous a fait très mal, nous avons vraiment douté, surtout après la défaite à Clermont, confie Saint-André. J'ai profité de la mi-temps pour remettre mes joueurs en confiance." Dans le sillage d'un Wilkinson de nouveau efficace au pied (lire ci-dessous) et d'un Cibray filou à souhait, le RCT avait viré en tête à la pause (13-7).

Les paroles apaisantes de Saint-André ont sans doute fait du bien aux Toulonnais. Car on n'a vu qu'eux lors de la seconde période ! Sans être brillants, ils ont dominé les Montalbanais de la tête et des épaules, ont campé dans les vingt-deux mètres adverses. Mais, comme trop souvent, le réalisme les a fuis, si bien que seul Suta s'est écroulé en terre promise (18-7, 47) et qu'ils ont failli encaisser un essai en fin de rencontre.

Le RCT s'est, par la suite, cassé les dents sur une redoutable défense tarn-et-garonnaise. Il a pourtant mis toutes ses forces dans la bataille pour décrocher un succès bonifié et se donner un peu d'air dans la bagarre pour la sixième place. Wilkinson n'a d'ailleurs plus tenté la moindre pénalité après la pause. En vain.

"Il nous manque encore des petits éclairs, des petites choses qui nous permettraient de nous mettre à l'abri, pointe Saint-André. On ne parvient pas à marquer dans nos temps forts, ce qui est récurrent chez nous. On ne possède pas encore la maturité d'une équipe comme Clermont ou Perpignan qui scorent dès qu'ils sont dans le camp adverse. Nous, on est allés trente fois (sic) chez Montauban pour seulement deux essais."

Les joueurs ne se lamentent pas d'avoir raté le bonus offensif. Le succès leur va très bien et suffit à leur bonheur, alors que la parenthèse du Challenge Européen va s'ouvrir pendant deux semaines. "On ne commettra pas les mêmes erreurs la prochaine fois et on franchira la ligne ! promet Cibray. On doit continuer dans cette direction."

D'autant que, outre la victoire, ce week-end a livré une autre bonne nouvelle : le RCT continue son Yo-Yo et, fort de 46 points, retrouve le cénacle des six premières places, à la faveur du succès du Stade Français sur Biarritz (25-15). "On a peiné mais on a assuré le principal : la victoire, rappelle Saint-Andtré. À huit journées de la fin, nous sommes toujours là et il faudra compter sur nous. C'est déjà pas mal !"

La claque clermontoise est aujourd'hui un lointain souvenir. Les blessés s'accumulent au RCT. Hier, Skeate (genou), Fernandez Lobbe (genou) et Lamont (cheville) ont rejoint l'infirmerie.

Fabrice LAMPERTI

La Dépêche du Midi

Montauban devra s'accrocher jusqu'au bout.

Le 11/01/2010

Perdre à Toulon n'est pas un drame. S'incliner à Mayol, là où personne cette saison n'a réussi à le faire, n'est pas surprenant. Mais à l'heure de regagner la capitale tarn-et-garonnaise, en train (préféré au bus vendredi en raison des conditions météo), les Montalbanais pouvaient se repasser, dans la tête, les nombreuses actions qu'ils n'avaient pas réussi à concrétiser. Montauban a décidé « d'envoyer du jeu ». Samedi, dans un Mayol particulièrement venté, les Montalbanais ont donc tout tenté.

Et pourtant Delasau…

Face au vent en première période, ils ont fait mieux que résister en marquant même les premiers sur une magnifique interception de Vilimoni Delasau de 90 mètres. Et il s'en est fallu de peu qu'ils ne doublent la mise quelques minutes plus tard sur une nouvelle attaque au large. Mais on sait très bien que dans ce genre de situation, il faut prendre les points quand on le peut.

Avec le vent en deuxième période, on pensait les Tarn-et-Garonnais capables de réaliser l'exploit. Malheureusement, ils ont manqué de ballons et passé la seconde période à défendre. Très bien mais comment dès lors inverser la tendance. Au cours du second acte, un seul petit essai sera marqué par des locaux qui resteront jusqu'au bout sous la menace montalbanaise.

Frustrés


« Nous sommes très frustrés car nous nous étions fixé comme objectif de ramener au moins un point. On a su créer du jeu, on a été bien en place en défense, solides sur les plaquages, mais il faut en faire plus pour gagner à Toulon et d'une manière générale pour s'imposer à l'extérieur » explique C. Rosalen. Le MTG devra donc s'accrocher jusqu'au bout.

Laurent LASSERRE