Toulon - Brive

Toulon

Toulon

Essai(s)
19 - AUELUA
Transformation(s) réussie(s)
21 - FAUQUE
Pénalité(s) réussie(s)
3, 51, 57 - FAUQUE
Carton(s) jaune
66 - CONTEPOMI

19-10

mi-temps : 10-3

Top 14, 13ème journée

Saturday 21/11/09 - 14:30

Arbitre : Cyril Lafon (Lyonnais) assisté de Régis Gabard (Lyonnais) et Christophe Clavère (Languedoc).

Essai(s)
46 - AZOULAI
Transformation(s) réussie(s)
47 - GOODE
Pénalité(s) réussie(s)
6 - ESTEBANEZ
72 - collectif
Carton(s) jaune
39 - SHORT
50 - COOKE
66 - MELA
Brive

Brive

RCT / CABCL : Toulon fait le métier.

RCT / CABCL : Toulon fait le métier.

le 21/11/2009 à 17:38

Profitant de l'indiscipline corrézienne et les prenant en mêlée, les Toulonnais s'imposent 19 à 10 face à Brive.

Lorsque Fabrice Estebanez donna le coup d'envoi pour le CA Brive face à La Rade sous un ciel gris, la tension était palpable et une certaine inquiétude rongeait le clan Toulonnais.

Ce dernier match aller de la saison 2009-2010 était en effet craint du côté Varois car il avait tout du match piège : retour de mini-trêve, des Internationaux absents (Wilkinson, Fernandez-Lobbe, Lozada, Lamont, Lovobalavu et Kubriashvili) et une équipe adverse qui tenait absolument à faire "quelque chose" à Mayol.

Pourtant, les choses commençaient plutôt bien pour les Rouge et Noir puisque d'entrée, sur une obstruction briviste sur Pierre Mignoni, M. Lafon sifflait une pénalité. Des 30" légèrement à gauche et face au vent et au Faron, Sébastien Fauqué ouvrait le score à la 2e.

On savait que les Corréziens possédaient une des meilleures mêlées de France. Ce sera toutefois Toulon qui prendra le meilleur sur sa rivale : en mettant deux fois le pack Noir à la faute, le RCT bénéficie d'une pénalité à la 7e. Des 35" face, l'ouvreur Toulonnais ne parvient pas à donner un peu plus d'avance aux siens.

Brive se met alors dans le sens du jeu et sur une action, l'arrière Spedding est pris haut par Mafileo Kefu. L'arbitre de touche le signale et Estebanez, à la 11e, remet les deux équipes à égalité.

Pire, à la 17e, sur une touche, M. Lafon estime que Toulon commet une faute et offre une nouvelle pénalité aux visiteurs. Estebanez des 40" ne parvient pas à la transformer.

Toulon relève la tête et sur un beau mouvement : Sonny Bill Williams perce et sert Luke Rooney. Point de fixation. Le ballon sort et Pierre Mignoni renverse sur SBW qui donne à Fotunuupule Auelua, venu à hauteur. Le n°8 Toulonnais accélère et plaqué à proximité de la ligne, il étend le bras pour marquer. Pris d'un doute, le référé demande l'arbitrage vidéo. L'attente est insurmontable mais finalement M. Lafon valide l'essai que Sébastien Fauqué transforme : Toulon mène 10 à 3 à la 20e.

Sur l'action, l'ancien Toulonnais Régis Bianco qui avait remplacé Spedding à la 13e sort et est remplacé par Andy Goode.

Et justement, à la 22e, l'ouvreur anglais rate une pénalité face aux perches Toulonnaises.

Le match se poursuit et les actions litigieuses aussi : Claassen se rend coupable d'une brutalité sur Pierre Mignoni. L'arbitre l'avertit et siffle une pénalité en faveur de Toulon. Des 30" en bord de touche, Sébastien Fauqué ne trouve pas le chemin des perches. Nous jouions la 27e.

Et ce sera tout, ou presque, pour cette première période qui se terminera sur un carton jaune pour le 2nde ligne corrézien Short suite à un placage haut sur Pierre Mignoni.

M. Lafon renvoit les deux équipes aux vestiaires sur le score de 10 à 3.

Au retour des citrons, le staff Corrézien change ses piliers. Et l'idée n'est pas mauvaise puisque, à 14 contre 15, les Brivistes marquent un essai sur un maul par le flanker Azoulai. Goode transforme et à la 47e, les 2 formations sont à égalité 10 partout.

A la 49e, le centre Cooke prend un carton jaune pour un acte d'anti-jeu. Sur la pénalité qui s'en suit, Sébastien Fauqué redonne un peu d'air aux siens (13 à 10), d'autant qu'Andy Goode rate une nouvelle pénalité à la 53e.

Toulon fait également du coaching : Tonga Lea'Aetoa cède sa place à Tim Ryan à la 54e. Les problèmes en mêlée côté Briviste reviennent et Toulon bénéficie d'un nouvelle pénalité à la 56e : des 45" en bord de touche droit, Sébastien Fauqué donne 6 points d'avance aux Joueurs de PSA (57e).

Et 4 minutes plus tard, l'ouvreur Toulonnais est bien près de donner 9 points d'avance sur une nouvelle pénalité. Mais des 30" en bord de touche, Séb' Fauqué voit son ballon s'échapper.

A l'heure de jeu, deux changements : un côté Toulonnais avec la rentrée de l'ancien Briviste, Jawad Djoudi, au talon à la place de Sébastien Bruno et un côté Briviste avec la rentrée d'Arnaud Mela à la place de Browne. 5 minutes plus tard, l'ancien 2nde ligne international sortira sur carton jaune pour une brutalité...

Petit évennement à Mayol à la 66e : Felipe Contepomi fait son retour sur un terrain de Rugby au centre (Tom May lui cédant sa place). Et c'est l'Argentin qui donnera les 3 derniers points Toulonnais avec une pénalité réussie à la 72e du bord de touche.

Menant 19 à 10, Toulon gère la fin de partie et parvient à maintenir Brive hors de portée du bonus défensif malgré les efforts Brivistes.

Le Rugby Club Toulonnais reste donc invaincu à Mayol et gagne une place au classement. Brive a été trop indiscipliné pour espérer mieux. Mais Toulon peine toujours à concrétiser ses temps forts et n'ait pas parvenu à bénéficier de sa supériorité numérique durant 30 minutes. A noter la belle prestation en mêlée, notamment à droite avec Tonga Lea'Aetoa puis Tim Ryan.

JJG

les Vidéos de Toulon - Brive

Pierre Mignoni - Réaction de Pierre Mignoni après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Pierre Mignoni

Réaction de Pierre Mignoni après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Philippe Saint-André - Réaction de Philippe Saint-André après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Philippe Saint-André

Réaction de Philippe Saint-André après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Sébastien Bruno - Réaction de Sébastien Bruno après la victoire face à Brive (13e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Sébastien Bruno

Réaction de Sébastien Bruno après la victoire face à Brive (13e journée Top 14 Orange 2009/2010).

Sonny Bill Williams - Réaction de Sonny Bill Williams après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Sonny Bill Williams

Réaction de Sonny Bill Williams après la victoire face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Philippe Saint-André - Point presse de Philippe Saint-André avant le match face à Brive (13e journée du Championnat de France de Top 14 Orange 2009/2010).

Philippe Saint-André

Point presse de Philippe Saint-André avant le match face à Brive (13e journée du Championnat de France de Top 14 Orange 2009/2010).

Sonny Bill Williams et Felipe Contepomi - Interview de Sonny Bill Williams et Felipe Contepomi avant le match face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

Sonny Bill Williams et Felipe Contepomi

Interview de Sonny Bill Williams et Felipe Contepomi avant le match face à Brive (13e journée du Top 14 Orange 2009/2010).

les Photos de Toulon - Brive

Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Fauqué et Mafileo Kefu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu, Sonny Bill Williams et Ross Skeate - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sonny Bill Williams et Luke Rooney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tonga Lea'Aetoa, Laurent Emmanuelli, Ross Skeate et Kris Chesney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Fauqué - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sonny Bill Williams, Luke Rooney et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sonny Bill Williams, Joe Van Niekerk et Sébastien Fauqué - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno, Fotunuupule Auelua et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli, Pierre Mignoni et Ross Skeate - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
K. Chesney, L. Emmanuelli, R. Skeate, S. Bruno, L. Rooney, T. Sourice et F. Auelua - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Thomas Sourice, Tom May et Christian Loamanu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Pierre Mignoni, Laurent Emmanuelli, Joe Van Niekerk et Fotunuupule Auelua - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Pierre Mignoni, Laurent Emmanuelli et Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua, Joe Van Niekerk et Sébastien Fauqué - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Joe Van Niekerk, Fotunuupule Auelua et Thomas Sourice - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua et Luke Rooney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Thomas Sourice et Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sonny Bill Williams, Fotunuupule Auelua et Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua et Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua, Ross Skeate, Sonny Bill Williams, Pierre Mignoni et Kris Chesney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Thomas Sourice et Christian Loamanu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sonny Bill Williams, Ross Skeate et Christian Loamanu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
T. Lea'Aetoa, S. Bruno, L. Emmanuelli, K. Chesney, R. Skeate, F. Auelua et Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Thomas Sourice et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno, Thomas Sourice et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua, Thomas Sourice et Christian Loamanu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate et Laurent Emmanuelli  - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Joe Van Niekerk, Thomas Sourice, Laurent Emmanuelli et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Laurent Emmanuelli, Pierre Mignoni, Luke Rooney et Ross Skeate - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Ross Skeate et Thomas Sourice - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Luke Rooney et Sonny Bill Williams - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May et Sébastien Bruno - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Tom May et Sébastien Bruno - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Christian Loamanu, Kris Chesney et Tonga Lea'Aetoa - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Kris Chesney, Laurent Emmanuelli, Sébastien Bruno et Christian Loamanu - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Luke Rooney, Tonga Lea'Aetoa et Pierre Mignoni - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Joe Van Niekerk - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno, Ross Skeate et Kris Chesney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Fauqué et Luke Rooney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Mafileo Kefu et Luke Rooney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
P. Mignoni, T. Sourice, S. Bruno, T. Lea'Aetoa, K. Chesney et R. Skeate - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Luke Rooney, Mafileo Kefu, Sonny Bill Williams et Sébastien Fauqué - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Fotunuupule Auelua, Ross Skeate et Thomas Sourice - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Saimone Taumoepeau, Olivier Missoup, Ross Skeate, Luke Rooney - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus
Sébastien Bruno et Sébastien Fauqué - Toulon-Brive -  © Aurélie Lantus

L'Equipe.fr

Toulon est bien là.

Le 21/11/2009

Dans son antre de Mayol, le RC Toulon a remporté une victoire poussive face au CA Brive (19-10). Mais les Varois restent plus que jamais de sérieux clients pour les play-offs et passent devant le Stade Français.

Le RC Toulon, candidat désormais proclamé à un accessit en play-offs, peut-il s'en sortir sans Jonny Wilkinson ? Oui, lorsque le XV de la Rade reçoit à Mayol une équipe du CA Brive empruntée et maladroite. Et quand le trois-quarts centre Sonny Bill Williams est enfin laissé tranquille par ses problèmes au péroné, Toulon a déjà plus de certitudes. Hormis quelques problèmes en touche, les Varois ont dominé les Corréziens dans tous les compartiments du jeu pour s'inviter en tête avec Auelua (20e). Entré à la 22e minute pour remplace Bianco blessé, Andy Goode a très vite ressuscité le rugby "ping-pong" sans toutefois parvenir à gagner un précieux terrain. Comme pour mieux rappeler que le CAB n'est pas tout à fait guéri malgré un succès à Bayonne.

Première pour Contepomi

Invaincu cette saison à domicile, les Toulonnais ont cédé à la facilité en concédant un essai briviste (Azoulai, 47e) pourtant en infériorité numérique à trois reprises durant le match. Laborieux en seconde période, le RCT a retrouvé un semblant de sérénité en voyant l'Argentin Felipe Contepomi entrer en jeu pour son premier match sous les couleurs du muguet. Mais les Varois ont bien démontré qu'il faudra venir leur piquer leur ticket pour les plays-offs.

 

E-Bleu Marine

Toulon peu convaincant mais toutefois relancé.

Le 22/11/2009

 

Le RCT avait tout à craindre de cette réception briviste suite à la mini-trêve d’un week-end. Privé de plusieurs cadres (Wilkinson, Fernandez-Lobbé, Kubriashvili, El Abd et Lamont), Toulon endossait pourtant le costume de favori. Dès lors, il fut légitime de voir les joueurs de Saint-André prendre le match en mains dès l’entame. Comme le soulignait Pierre Mignoni en conférence de presse, les intentions de jeu étaient clairement toulonnaises samedi après-midi. La réalisation et notamment la finition des actions furent nettement moins au rendez-vous. A défaut d’avoir su concrétiser sur ses temps forts, Toulon profita de l’indiscipline corrézienne. Trente minutes en infériorité numérique, c’est particulièrement ennuyeux lorsqu’on ambitionne de l’emporter à l’extérieur. En jouant aussi souvent à quatorze, le CA Brive a sérieusement hypothéqué ses chances de victoire à Mayol. Et Toulon, de moins en moins brillant au fur et à mesure que le match avançait, assura l’essentiel. Il fallait gagner pour cette reprise de Top 14. Pointant désormais à la cinquième place du classement, Toulon l’a fait en produisant un match très moyen et en s’appuyant spécifiquement sur les fondamentaux.

Une précieuse victoire avant le double déplacement parisien

Le staff rouge et noir redoutait la mêlée briviste. Dans ce domaine, personne ne prit réellement l’ascendant. Les visiteurs furent souvent sanctionnés alors qu’en touche, les coéquipiers de l’excellent Claassen contrèrent à plusieurs reprises l’alignement rouge et noir. Si Toulon a pêché dans le dernier geste, Brive a de son côté vendangé douze points au pied. En effet, Andy Goode était loin de son meilleur niveau samedi, Estebanez n’étant pas un buteur confirmé. Même sans la manière, cette victoire fait du bien aux troupes toulonnaises avant d’aborder deux déplacements en terres franciliennes. Le test de vendredi face au Stade Français vaudra le détour. Car les Parisiens qui viennent de tomber de peu contre le Racing (20-18) chercheront assurément à se racheter face aux partenaires de Van Niekerk.

Johan LIVERNETTE

La Provence

RCT : deux poids lourds en rodage.

Le 22/11/2009

"Si jamais Felipe Contepomi rentre la pénalité de la gagne à trois minutes de la fin, il deviendra notre chouchou !" Interrogé la veille de ce pauvre Toulon - Brive (19-10), ce supporter toulonnais a eu le nez creux. Si le scénario de cette 13e journée ne s'est pas déroulé exactement comme il l'avait prédit, les ressemblances sont frappantes et, au vu du pedigree de la recrue varoise, sans doute loin d'être fortuites. On joue la 73e minute de jeu lorsque l'arbitre de la rencontre désigne un but important en faveur du RCT qui, alors, mène 16-10 et reste sous la menace d'un retour briviste. Entré en jeu six minutes plus tôt, le capitaine des Pumas ne se défile pas. Il prend ses responsabilités et détrône Sébastien Fauqué dans le rôle du buteur.

Sept kilos de plus pour Williams !

Pour ses premières minutes sous les couleurs varoises, Contepomi ne tremble pas. Il prend son temps, ajuste la mire et donne de l'air au RCT dans cette fin de rencontre suffocante. Blessé au genou, l'ancien joueur du Leinster n'a pas rencontré beaucoup d'autres occasions de se mettre en évidence. Mais ses dix-sept minutes passées sur le pré de Mayol lui ont fait un bien fou. "C'est tout ce que je pouvais jouer, explique-t-il, lucide. Je n'avais pas d'appréhension particulière au niveau du genou, mais c'était dans la tête que je n'étais pas prêt à jouer davantage. Pour le prochain match, je pourrai jouer un quart d'heure de plus et ainsi de suite."

En l'absence de Jonny Wilkinson, Contepomi, ovationné par Mayol, a apporté son expérience. "Il a tout de suite pesé grâce à elle", souligne Philippe Saint-André. Le néo-Toulonnais n'était pas le seul à lancer sa saison, hier. Enquiquiné par un péroné récalcitrant, Sonny Bill Williams effectuait également ses grands débuts. Impatient, le colosse néo-zélandais titularisé au centre est apparu métamorphosé sur le plan physique. Il a profité de sa blessure pour s'étoffer et prendre sept kilos (110 au total). De muscles bien sûr ! Sur le terrain, il n'a en revanche pas vraiment changé. Showman, il percute, reste un monstre de puissance capable d'une action de génie à tout moment.

Contre Brive, il a régalé le public avec des gestes bien sentis mais restés vains. Il a usé et abusé des chisteras, n'a pas toujours joué dans le bon tempo. "J'aime prendre des risques, peut-être que j'en ai trop pris", consent-il. "Il a besoin de jouer", explique PSA. Personne, au RCT, ne doute de son retour rapide au premier plan. Pierre Mignoni : "Il peut faire jouer les autres dans la défense, ce que très peu sont capables de réaliser. En France, il y a Jauzion et lui. C'est un luxe de l'avoir dans le groupe". Toujours en rodage, Williams et Contepomi ont besoin de temps avant de retrouver leur vitesse de croisière. Le RCT carburera bien plus vite quand ils seront au top. Ça promet.

Fabrice LAMPERTI