Présentation

Rouge_&_Noir2

En rouge et noir
L’origine des couleurs du Rugby Club Toulonnais reste incertaine, l’origine la plus probable étant celle de l’emprunt aux couleurs du Stade Toulousain.

Lorsque le jeu de rugby est arrivé sur les rives de la Méditerranée, les clubs éclosent sur la côte. À Toulon, l’équipe se forme avec des militaires venus des quatre coins de France, dont de Toulouse. En 1908, acte de naissance véritable du club, le Stade Toulousain parraine la création du club toulonnais. De cette relation découle la couleur du maillot varois mais les versions divergent. D’aucuns l’attribuent à un geste généreux des toulousains qui auraient offert un jeu de maillots, d’autres y voient la volonté affichée des toulonnais de rendre hommage à leur parrain.

Toujours est-il que, désormais, ces deux grandes équipes évoluant en rouge et noir sont rivales et leurs affrontements sont des moments incontournables de chaque saison sportive.

Muguet_Logo

Le brin de muguet
Quand à elle, l’histoire de l’emblème du Club, le Brin de Muguet, est certaine : c’est en l’honneur de Felix Mayol, mécène du club dès l’origine. Le célèbre chanteur en portait toujours un au revers de sa jaquette. Il le considérait comme un porte bonheur depuis que son amie parisienne lui avait remis un bouquet de muguet le soir de sa première parisienne couronnée de succès.

C’est ensuite en 1921 que le Muguet de « Parrain » Félix deviendra l’emblème du RCT.

Le Pilou-Pilou
Avant chaque match du Rugby Club Toulonnais, résonne dans l’antre de Mayol un véritable cri de guerre repris par tous les supporters, le désormais célèbre Pilou-Pilou.

Poussé pour la première fois par Marcel Bodredo dans les années 1940, le chant a perduré chez les équipes de jeunes toulonnais. Lors de la rétrogradation du club en deuxième division lors de l’été 2000, l’association de supporters « les Fadas », forts de leurs trois cents membres, se saisissent du Pilou-Pilou et réussissent à le faire entonner à chaque rencontre par tout le stade Mayol.

Le Pilou Pilou devient l’hymne du club et rentre définitivement dans le protocole des matches en 2005, guidé par Cedric Abellon, tatoueur dans la vie de tous les jours, depuis le bord du terrain à chaque début de match pour encourager les Rouge & Noir.

Mayol_Felix

Félix Mayol
Né en 1872, Félix Mayol était un pur toulonnais. Monté tenter sa chance à Paris, il devient rapidement un célèbre chanteur fantaisie, créateur entre autres de « La Paimpolaise », des « Mains de femmes », ou de « A la cabane Bambou ».

En 1909, le chanteur au célébre toupet rachète le Concert parisien qui devient le Concert Mayol dans lequel se produiront des grands noms du musichall comme Lucienne Boyer, Fernandel ou encore Tino Rossi.

Selon la légende, Félix Mayol se piqua du jeu de rugby après qu’un ballon ovale fit choir son couvre-chef alors qu’il passait à proximité d’un terrain. À partir de là, il devient un véritable bienfaiteur pour le Rugby Club Toulonnais auquel il remit une grosse somme d’argent pour acquérir un terrain. Il offrit également au club les droits de ses chansons afin de financer les installations sportives.

C’est ainsi que fut inauguré le 28 mars 1920 le Stade Mayol.

Dans ses « Mémoires », parues en 1929, « Parrain » Félix parlait ainsi de ses protégés :

Or, à Toulon, où la jeunesse est particulièrement active et vigoureuse, nous n’avions pas le moindre terrain utilisable… Seul demeurrait un vélodrome désaffecté, où nul n’allait jamais, qui se servait plus à rien et qui me paraissait s’ennuyer autant que nos aspirants sportmen… Alors, mon Dieu, c’était tout simple, j’ai acheté le vieux vélodrome ! J’y donnais moi-même le premier coup de pioche, le 26 juillet 1920. {…}

Ils (les joueurs) m’ont promis, par la voix de leur capitaine Borréani, de vaincre, pour me témoigner leur gratitude. »

Des joueurs emblématiques