Histoire

1908 – 1948 : Les premières armes

Le Rugby Club Toulonnais nait en 1908. Ses premières recrues sont des joueurs provenant du Stade Varois, de la Sélection Maritime et du Sporting Club Télégraphique. Louis Gorlier devient le premier Président du Club et Marius Raymond le premier Secrétaire Général. En 1920, grâce à la générosité de Félix Mayol, le Rugby Club Toulonnais dispose de son propre stade. L’équipe toulonnaise enchaîne les victoires lors de la saison 1928-1929 jusqu’à être finaliste du Championnat de France contre Quillan. En 1931, le Rugby Club Toulonnais rentre dans l’histoire et remporte son premier Bouclier de Brennus en battant le Lyon Olympique Universitaire. Quelques années plus tard, les Rouge & Noir sont conviés au Challenge Yves Manoir et partagent avec Toulouse le titre cette même année à l’issue d’un match nul, marquant le début d’une longue rivalité entre les deux équipes. Tutoyant les hauteurs des classements, le RCT peine pourtant à s’imposer en leader : il s’incline en demi-finale du championnat face à l’Aviron Bayonnais en 1934, face à Biarritz en 1939 puis face à Lourdes en 1946. L’équipe dispute une nouvelle finale du Championnat de France en 1948 mais est vaincue une nouvelle fois par Lourdes.

 

Equipe_1931

 

1949 – 1985 : Des résultats en dents-de-scie

L’aventure varoise subit un coup d’arrêt pendant quelques années, l’équipe ne dépassant plus les huitième de finales jusqu’en 1967… Lors de la saison 1967-1968, les Rouge & Noir retrouvent leur niveau et se projettent en finale, malheureusement perdue, face à Lourdes. En 1971, nouvelle finale face à l’A.S.Béziers puis une demi-finale en 1972. Malheureusement les saisons suivantes seront moins brillantes.

 

1985 – 1995 : La reconquête

L’intersaison marque le passage de témoin entre André et Daniel Herrero au poste d’entraineur, les Rouge & Noir produisent un excellent rugby et retrouvent les phases finales en Championnat de France en 1985 et 1986. Le 2 mai 1987, 56 ans après leur premier Bouclier de Brennus, le Rugby Club Toulonnais devient champion de France face au Racing Club de France. Dans sa trajectoire victorieuse, le club varois devient un invité incontournable des phases finales les années suivantes sans reconquérir le Bouclier avant la fin de la saison 1992, à la surprise générale et avec une équipe de « minots ». Le RCT perdra ensuite deux-finales de championnat contre le Castre Olympique, en 1993 et 1995.

 

Equipe_1992

 

La descente en seconde division

La trajectoire du club est déjouée par la découverte d’un déficit de près de 10 millions de francs, la Ligue Nationale de Rugby décide alors en 2000 la rétrogradation administrative du RCT en ProD2. Lors de la saison suivante, les guerriers de la Rade réussissent presque la remontée immédiate en Top 14 mais s’inclinent face à Montauban en finale. S’enchaîneront des saisons décevantes avant celle de 2004-2005 pendant laquelle le club varois renoue avec la victoire et réintègre l’élite du rugby après une victoire finale contre Tarbes. Malgré tout, la vaillance toulonnaise ne suffit pas, l’équipe n’arrive pas à se maintenir au niveau et retombe rapidement en seconde division.

 

Les années glorieuses

Lors de la saison 2006-2007, deux hommes d’affaires toulonnais, Mourad Boudjellal et Stéphane Lelièvre, investissent dans la société avec pour objectif la remontée immédiate en Top 14. Un recrutement ambitieux est alors mis en place, du jamais-vu pour un club de ProD2, avec l’arrivée sous le maillot rouge et noir de Gonzalo Quesada, Rob Henderson, Jean-Jacques Crenca, Tana Umaga, véritable star du rugby mondial, George Gregan, Andrew Mehrtens, Victor Matfield et bien d’autres joueurs internationaux. L’effectif galactique échoue aux portes du Top 14 en 2007 mais est sacré champion de France de Pro D2 pour la deuxième fois de son histoire la saison suivante. De retour dans l’élite, le RCT et son président ont l’ambition de retrouver durablement leur place dans le paysage du rugby français et de marquer de leur empreinte le championnat. Les Rouge & Noir prennent une allure de dream team internationale au gré des recrutements toujours plus spectaculaires : Sonny Bill Williams et Jerry Collins en 2008 puis suivent en 2009 Phillipe Saint-André, Pierre Mignoni, Laurent Emmanuelli, la star du rugby anglais Jonny Wilkinson, les Argentins Juan Martin Fernandez Lobbe et Felipe Contepomi. Auteurs d’une saison 2009 – 2010 remarquable, les Toulonnais s’inclinent en demi-finale du Top 14 face au futur champion de France, l’ASM Clermont Auvergne. Avec l’arrivée de George Smith, Paul Sackey ou encore Carl Hayman la saison suivante, l’équipe varoise parvient à se hisser en quart de finale de la Heineken Cup mais la saison sera plutôt décevante en Top 14. Lorsqu’est annoncée le départ de Phillipe Saint-André devenu sélectionneur du XV de France au cours de la saison 2011 – 2012, Bernard Laporte est désigné pour prendre les commandes du RCT. Cette année-là, les titres boudent les Rouge & Noir avec deux finales disputées sans succès, en Challenge Européen et en Top 14. En 2013, renforcé par les arrivées de joueurs de classe internationale comme Frédéric Michalak ou Chris Masoe, Toulon remporte la H Cup pour la première fois de son histoire mais s’inclinent face à une surprenante équipe castraise en Championnat de France.

 

Equipe_2013

 

Un recrutement quatre étoiles est effectué à l’été 2013 avec l’arrivée de Bryan Habana, Ali Williams, Martin Castrogiovanni ou encore Drew Mitchell afin d’aller chercher ce bouclier qui se fait tant désirer. La pléiade Rouge & Noir devient légende en signant un doublé historique après leur victoire en H Cup et en Top 14.

 

Equipe_2014

 

Après le départ à la retraite du génie anglais, Jonny Wilkinson, le RCT poursuit son parcours au sommet du rugby mondial en devenant pour la troisième fois consécutive Champion d’Europe. Un exploit jusqu’alors jamais réalisé dans l’histoire du rugby…

Toulon remporte sa 3e Coupe d'Europe ! triple_tete

Le départ de Bernard Laporte

L’année suivante annonce un tournant dans l’histoire du club avec le départ programmé de Bernard Laporte à la fin de la saison et le passage de témoin à Diego Dominguez qui, dès le mois de janvier 2016, intègre le staff pour préparer la succession. L’aventure européenne s’achève en 1/4 de finale de la compétition face au Racing92. Quelques semaines plus tard, nos Rouge et Noir, emmenés par leur capitaine Guilhem Guirado, s’offrent une nouvelle finale de TOP 14. Une finale au Camp Nou de Barcelone qu’ils perdent face à un Racing92 contraint de jouer à 14 près d’une heure suite à l’expulsion de Maxime Machenaud. Bernard Laporte ne partira pas sur un titre mais personne n’oubliera ce qu’il a apporté à ce club !

Rugby. Finale de Top 14. Toulon/ Racing 92Vendredi 24/06/2016Camp Nou, Barcelone

Rugby. Finale de Top 14. Toulon/ Racing 92Vendredi 24/06/2016Camp Nou, Barcelone

C’est Diego Dominguez qui prend la tête de l’équipe pour la saison 2016/2017. Une saison marquée par plusieurs changements d’entraîneurs en cours d’exercice. Mike Ford prenant la place de Diego Dominguez puis Richard Cockerill celle de Mike Ford. Avec l’ancien entraîneur de Leicester à sa tête, le RCT et ses recrues de l’intersaison François Trinh-Duc,  Liam Gill ou encore Marcel Van der Merwe, s’incline en quart de finale de Champions Cup face à Clermont et en finale du championnat face à ces mêmes Clermontois. Une défaite 22-16 au terme d’un match que les Toulonnais auraient pu tout aussi bien remporter.

L’ère Galthié

Au terme de cette saison qui verra le départ de nombreux joueurs historiques du club comme Matt Giteau, Drew Mitchell, Jean Charles Orioli ou Juanne Smith, c’est Fabien Galthié qui devient manager général, assisté de Fabrice Landreau et Manny Edmonds, en complément de Marc Dal Maso. Parmi les recrues de l’intersaison, on retrouve des joueurs de classe internationale, marque de fabrique du RCT, comme Chris Ashton, JP Pietersen ou encore Facundo Isa. Pour d’autres belles aventures et d’autre succès nous l’espérons…